Economie

L’ASsociation des SInistrés des MArchés du Togo (ASSIMAT) demandent réparation

incendie2

2 ans après le drame des grands marchés de Lomé et de Kara, l’association des sinistrés des marchés du Togo (ASSIMAT) était devant la presse ce mardi 27 janvier 2015, pour demander l’ouverture d’une enquête internationale, afin d’obtenir réparation et justice.

 

Depuis janvier 2013, des incendies criminels ont ravagé les grands marchés de Lomé et celui de Kara, laissant des milliers de commerçants dans un état catastrophique et déplorable.

L’Association des sinistrés des marchés du Togo (ASSIMAT) a animé une conférence de presse ce 27 janvier 2015, à l’occasion du second anniversaire de ce drame. Au cours de cette rencontre ASSIMAT a présenté un bref bilan de la situation des victimes du drame, qui est toujours terrible même après 2 ans. L’association demande donc réparation et justice.

« 2 ans après ce drame, la situation des victimes que nous sommes reste toujours catastrophique.

Nous enregistrons à ce jour une vingtaine de décès des suites de ce drame, plus d’une cinquantaine de personnes en hospitalisations, et le choc psychologique de plus de 800 commerçants concernés par cette tragédie. Il y a également des victimes qui sous d’autres cieux, méritent un suivi psychologique. Beaucoup parmi nous sommes devenues hypertendues, diabétiques, cardiaques des suites de ces incendies » avait indiqué Afi Massan Senaya-Adjomada, Présidente de l’association.

L’ASSIMAT exige de ce pas, « l’ouverture d’une enquête internationale pour situer les responsabilités, afin que réparation puisse être effectuée à l’endroit de toutes les victimes, l’indemnisation totale et complète de tous les sinistrés et la reconstruction d’un nouveau marché ».

Publier un Commentaire