Politique

Révision des listes électorales : Doit-on reprendre l’opération dans la zone 1 ?

revision liste electorale

La Commission Electorale Nationale Indépendante CENI vient de boucler la révision des listes électorales, pour le compte de la prochaine élection présidentielle, ce mardi 27 janvier 2015 dans la zone 1, après une prorogation de 24 heures. Le CAP 2015, au cours d’une conférence de presse le 26 janvier dernier, estime que l’opération dans la zone 1 a été intentionnellement bâclée par le pouvoir en place et donc, demande à la CENI de reprendre l’opération dans ladite zone après la révision dans les zones 2 et 3. Est-il nécessaire que l’opération soit reprise dans la zone 1 ?

 

Très faible mobilisation de la population selon l’ANC

L’Alliance Nationale pour la Changement (ANC), était devant la presse ce lundi 26 janvier 2015 pour dénoncer des irrégularités dans la révision des listes électorales dans la zone 1, opération qui vient d’être clôturée ce 27 janvier 2015 après une prorogation de 24 heures.

L’ANC dans son discours, affirme que la révision électorale dans la première zone n’a été qu’un échec purement orchestré par le pouvoir en place pour pénaliser l’opposition, car ladite zone est considérée comme fief de l’opposition togolaise.

En effet, d’après le parti de Jean-Pierre Fabre, commencer la révision dans la zone 1 au même moment que l’échec des discussions en commission sur les réformes à l’Assemblée Nationale, est une stratégie du parti UNIR pour décourager la population à aller se faire enrôler. A cela viennent s’ajouter le manque de sensibilisation de la CENI et les nombreux problèmes liés aux kits, problèmes qui ont pratiquement fait perdre une journée lors de cette opération.

L’ANC estime également que la première zone devrait être la dernière à être servie, car elle représente la plus grande partie de la population mais, c’est le contraire qui a été fait, autrement dit, la zone 1 a servi d’expérience.

 

Faible mobilisation de la population égale échec révision électorale?

 

Au regard de toutes ces choses, l’ANC demande à la CENI de revenir après la révision dans la zone 2 et 3 reprendre l’opération dans la zone 1, pour redonner la chance à ceux qui n’avaient pas pu être servis de le faire.

Mais la question qui se pose c’est de savoir s’il est vraiment nécessaire de reprendre l’opération dans la zone 1 parce que, nous savons tous qu’une révision électorale est différente d’un recensement.

La plupart des togolais possèdent déjà une carte d’électeur valable. Contrairement aux années passées, plusieurs personnes se sont également servies du site de la CENI et du service SMS mis en place pour l’occasion, pour vérifier leurs noms sur les listes électorales. Ce nouveau système mis en place par la CENI a permis d’éviter à un grand nombre de citoyen d’aller perdre des heures dans une longue queue devant un Centre de recensement et de vote.

Alors la faible mobilisation de la population vers les CRV, suffit-elle pour déclarer l’échec de la révision des listes électorales dans la zone 1 ?

D’après vous, doit-on reprendre l’opération dans la zone 1 ?

Publier un Commentaire