Politique

Togo : La marche de l’opposition et des ODDH ce 14 janvier a tourné au vinaigre

 marche oddh

Pendant que les responsables du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et des Organisations de défense des Droits de l’Homme (ODDH) étaient en discussion chez le Ministre en charge de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara ce mercredi 14 janvier 2015, les manifestants ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre. Des jets de pierres et des arrestations ont été enregistrés. Les initiateurs de la marche étaient devant la presse dans l’après-midi.

 

La 2ème journée de manifestation du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et des Organisations de défense des Droits de l’Homme (ODDH), n’a pas été paisible.

La foule a été dispersée à coup de gaz lacrymogène au niveau du Château d’eau de Bè. Pour riposter, les manifestants ont lancé des pierres comme d’habitude aux forces de l’ordre. Ils ont également brûlé des pneus pour bloquer le passage. Bref, la marche du 14 janvier 2015 a été soldée par des actes de violences et des arrestations.

Mais notons que tout ceci s’était passé pendant que les responsables CAP 2015 et des ODDH étaient en dialogue au Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.

Un peu plus tard dans l’après midi ce mercredi, les responsables du CAP 2015 et des ODDH étaient devant la presse pour dénoncer certains comportements du gouvernement togolais.

Au cours de cette conférence de presse, ils annoncent également que les marches se poursuivront ce jeudi 15 janvier 2015, et ce tous les jours jusqu’à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

[poll id= »7″]

Publier un Commentaire