Politique

La présidentielle de 2015 : La convocation du corps électoral n’est pas synonyme de jour du scrutin

 assouma

Après les précisions du ministre Gilbert Bawara ce mardi 03 février 2015, selon lesquelles, le scrutin présidentiel devra se tenir à la mi-avril, la Cour Constitutionnelle dans la même journée, a réexpliqué dans un autre communiqué au peuple togolais, le communiqué qu’elle a rendu public le lundi 02 février et qui a prêté à confusion, « la convocation du corps électoral n’est pas synonyme de jour du scrutin ».

 

Le mandat du président de la République sortant Faure Gnassingbé, prend fin le 3 mai 2015 prochain et le scrutin devra se dérouler à la mi-avril selon le Ministre en charge de l’administration territoriale Gilbert Bawara ce mardi 03 février.

D’après la Cour Constitutionnelle ce même mardi, conformément à l’article 61 de la Constitution du 14 octobre 1992, « Le scrutin est ouvert sur convocation du corps électoral par décret pris en conseil des ministres 60 au moins et 75 jours au plus avant l’expiration du mandat du président en exercice.

Cela signifie que le décret de convocation du corps électoral doit être pris, 60 jours au moins, soit le 17 février 2015 ou 75 jours au plus avant l’expiration du mandat en cours, soit le 4 mars 2015 ».

Ceci exclu tout probabilité d’aller à une quelconque élection pendant la période du 17 février et le 5 mars comme l’avait laissé entendre la Cour Constitutionnelle lundi dernier dans son communiqué.

Ce qui est sûr, c’est que l’élection doit avoir lieu avant le 3 mai 2015.

Publier un Commentaire