Education

Le Premier Ministre a rencontré les Centrales syndicales de la STT ce lundi

ahoome-zunu

Les Centrales syndicales de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) ont rencontré le Premier Ministre Arthème Ahoomey-Zunu ce lundi 02 février dans l’après midi, dans le cadre de leurs revendications. Ce dernier s’étonne du comportement de la STT et estime que ses revendications n’ont rien de social.

 

Dans le cadre de leurs revendications, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT), a décidé la semaine dernière, de sursoir les mots d’ordre de grèves et d’observer une trêve d’une semaine pour laisser place aux discussions avec le gouvernement.

Une rencontre a eu effectivement lieu entre le Premier Ministre Arthème Ahoomey-Zunu et les Centrales syndicales de la STT ce lundi 02 février 2015, au siège du gouvernement.

Au menu des discussions, il était question des revendications de la STT pour l’amélioration des conditions de vie des fonctionnaires togolais entre autres, le redressement de la grille salariale, l’augmentation des salaires, la révision de l’âge de départ à la retraite.

De cette discussion, on peut retenir que le Premier ministre n’est pas du tout d’accord avec les mots d’ordre de grèves de la STT qui bloquent les activités dans les services, spécialement dans le secteur de la santé et de l’éducation.
« Nous ne pouvons pas travailler tout le temps sous la pression en thème de grève. Parfois avec des grèves du genre les cours sont considérés comme faits, autant de choses que je découvre et je trouve ça totalement en dehors des revendications sociales.

Si c’étaient des revendications politiques on comprendrait. Nous voulons savoir de quelles revendications il s’agit parce qu’il faut vraiment qu’on arrête d’être en conflit permanent sur des sujets qui ne nous divisent pas et qui devraient au contraire nous rapprocher », avait-il indiqué tout au début de la séance.

Aucune nouvelle mesure n’a été prise au cours de cette rencontre pour satisfaire ces fonctionnaires de la STT.

Publier un Commentaire