Education

Les professionnels de la presse en ligne au Togo à l’école des Droits de l’Homme

presse-en-ligne au togo

L’Institut des médias pour la démocratie et les droits de l’homme (IMDDH) a initié en collaboration avec l’Association togolaise de la presse privée en ligne (ATOPPEL) et grâce à l’appui technique financier d’Amnesty International, une formation à l’endroit des acteurs des médias en ligne ce jeudi 29 janvier 2015. Au menu de cet atelier, l’« implication des médias en ligne dans la promotion et la protection des droits de l’homme».

 

Afin de mieux éduquer et sensibiliser leurs internautes, les médias en ligne ont bénéficié ce jeudi 30 janvier 2015 à Lomé d’une formation sur la promotion et la protection des droits de l’homme. C’est une initiative conjointe de l’Institut des médias pour la démocratie et les droits de l’homme (IMDDH) et de l’Association togolaise de la presse privée en ligne (ATOPPEL), mais financée par l’Amnesty International.

Environ quarante (40) professionnels de la presse en ligne au Togo, se sont appropriés au cours de cette formation, les notions de droits de l’homme. L’événement s’est déroulé en présence de plusieurs personnalités du domaine notamment : Jean-Luc Koffi Gomez Directeur de cabinet du ministre en charge de la Communication, Balogou Donko vice-président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), et Aimé Adi, Directeur exécutif de Amnesty International.

D’après les intervenants d’IMDDH et d’ATOPEL, cette formation relève d’une importance capital car vu l’incontestabilité et l’inéluctabilité de l’internet aujourd’hui, la presse en ligne peut être un outil très utile pour dénoncer positivement la corruption, la mauvaise gouvernance, des comportements contraires à l’éthique ou de graves violations des droits de l’homme.

Pour monsieur Balogou Donko vice-président de la HAAC, cette formation est une occasion pour souligner les dérapages souvent notés au niveau de la presse en ligne.

« Les dérapages les plus déconcertants sont constatés au niveau de la presse en ligne. Les structures sont mises en place au niveau de la Haute autorité, nous voulons également en faire autant, mettre en place des structures pour pouvoir réguler la presse en ligne », avait-il affirmé.

Pour notre part, Lomé Infos s’engage à servir le Togo, dans le respect des règles déontologiques de la profession du journalisme, le respect de la promotion et de la protection des droits de l’Homme.

Publier un Commentaire