Politique

Présidentielle de 2015 : Agbéyomé Kodjo refuse d’être candidat pour l’instant

 agbeyome obuts candidature

Lors du congrès ordinaire du parti Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) les 30 et 31 janvier dernier, le Président national du parti Agbéyomé a été investi comme candidat pour la prochaine élection présidentielle mais, celui-ci a décliné ce choix sous prétexte que pour l’instant, l’heure est à la dynamique unitaire de l’opposition togolaise.

 

La candidature unique, c’est le rêve commun des opposants togolais mais chacun veut se faire remarquer.

Comme annoncé la semaine dernière, le parti Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) a tenu son congrès ordinaire ce weekend. Monsieur Agbéyomé Kodjo, Président national du parti a été élevé en haut de la perche par les militants d’OBUTS, pour représenter le parti à la prochaine présidentielle. Mais, monsieur Agbéyomé n’a pas accepté ce choix. Pour lui, il ne suffit pas de se présenter mais il faut gagner.

Pour cela, il faut impérativement que l’opposition présente un candidat unique avant de pouvoir vaincre Faure Gnassingbé. Aller à cette élection présidentielle, qui ne se déroulera qu’à un tour, en rang dispersé, « il y a à craindre » selon monsieur Agbéyomé Kodjo.

Pour arriver à l’alternance, il lance donc un appel à tous les autres partis politiques de l’opposition, à une concertation, pour reconsidérer les choses, pour mettre en commun les programmes de chaque parti et dégager enfin un candidat unique pour l’ensemble de l’opposition togolaise.

« Du moins OBUTS ne participera pas à la prochaine élection présidentielle mais, nous avons adopté à l’issue de ce congrès un programme de renaissance, que nous pouvons adjoindre au programme des autres partis de l’opposition pour avoir un programme commun.

Je demande par la même occasion à Jean-Pierre Fabre de descendre de son piédestal, pour qu’ensemble avec tous les autres candidats déclarés et partis politiques de l’opposition débute une concertation afin que le candidat unique de l’opposition soit enfin désigné à l’issue d’un large consensus de toute la classe politique pour que l’opposition aille en rang serré à cette élection avec un programme commun… ».

Publier un Commentaire