Politique

Fichier électoral : l’ANC dépose une plainte à Bruxelles

 ANCTOGO logo

Depuis quelques semaines, certains partis politiques de l’opposition crient des irrégularités dans le fichier électoral. Le regroupement de partis politiques CAP 2015 dont l’Alliance National du Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, candidat à l’élection présidentielle, avait récemment au cours d’une sortie médiatique demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) l’audit du fichier avant l’élection présidentielle du 15 avril prochain.

En début de cette semaine, on apprend que l’ANC a déposé une plainte à Bruxelles concernant ce fichier électoral, contre une société belge spécialisée en enrôlement biométrique des électeurs.

 

Nous vous proposons la lecture du communiqué de l’ANC :

COMMUNIQUE

Jean-Pierre FABRE et l’ANC déposent plainte contre une société à Bruxelles pour faux en informatique et usage de faux.

Jean-Pierre FABRE, Président de l’Alliance Nationale pour le Changement ANC, candidat à la prochaine élection présidentielle au Togo, et son parti ont déposé plainte à Bruxelles contre une société informatique belge spécialisée en enrôlement biométrique des électeurs.

Les partis politiques d’opposition et les organisations de la société civile ont de tout temps réclamé l’audit du fichier électoral qui selon eux contiendrait près de 30% d’électeurs fictifs. Cette plainte avec constitution de partie civile entre les mains d’une Juge d’instruction de Bruxelles, fait suite à l’analyse du fichier électoral ayant servi aux élections dans ce pays depuis 2007, et actuellement en cours de révision pour la prochaine élection présidentielle prévue pour le 15 Avril 2015.

Les résultats de cette analyse menée par les experts de l’ANC sont sans appel car ils ont mis en évidence de graves anomalies. Jean-Pierre FABRE, principal challenger du président Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession pour un 3ème mandat décrié dans le pays, compte sur la justice belge pour établir la responsabilité de cette société, et l’obliger à l’audit complet du fichier électoral avant la prochaine élection présidentielle au Togo.

Après la demande pour un audit approfondi adressée le 7 mars 2015 à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) par CAP2015, un regroupement de partis politiques qui soutient la candidature de Jean-Pierre FABRE, le combat de ce dernier pour la transparence des prochaines élections entre dans une nouvelle phase inédite. Pour cette action, Jean-Pierre Fabre s’est adjoint les services de Me William BOURDON, Avocat au Barreau de Paris, et Me Georges Henri BEAUTHIER, Avocat au Barreau de Bruxelles.

17 mars 2015 Maîtres William BOURDON Georges Henri BEAUTHIER Avocat au Barreau de Paris Avocat au Barreau de Bruxelles 156 Rue de Rivoli 75001 Paris 89 rue Berckmans1060 Bruxelles Tél +33 1 42 60 32 60 Tél +32 2 538 90 10

 

Publier un Commentaire