Education

La STT démarre une grève sèche de 5 jours

 stt grevistes

Afin d’obtenir du gouvernement la satisfaction de ses revendications, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a décidé au cours de sa dernière Assemblée Générale le vendredi dernier, d’observer une grève sèche et ferme de 5 jours, du 23 au 27 mars 2015.

 

La grogne dans le social se poursuit au Togo. Encore une semaine où les activités dans l’administration publique et parapublique seront complètement paralysées.

Au cours de son Assemblée Générale vendredi dernier, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT), a lancé un mot d’ordre de grève sèche de 5 jours cette semaine, à compter de ce lundi 23 mars 2015. Elle réclame une revalorisation salariale et la démission pure et simple du ministre de l’enseignement primaire et secondaire Florent Manganawoe.

Ce lundi matin, les élèves et les malades des hôpitaux publics, sont une fois encore laissés à eux-mêmes. Cette nouvelle grève est la énième de la STT depuis des mois.

Au cours des semaines antérieures, c’est cette situation qui avait poussé les élèves à sortir pour manifester dans les rues, dans toutes les villes du Togo, réclamant leurs cours. Ces manifestations sont malheureusement soldées dans certaines villes du Togo, par des arrestations, des affrontements entre forces de l’ordre et élèves et des blessés graves.

Jusqu’à présent, le gouvernement ne semble pas être prêt à satisfaire la STT. Face à cette nouvelle grève de 5 jours, le ministre de l’enseignement supérieure Nicoue Brohm, a déclaré que le gouvernement ne restera pas « inactif ».

Attendons de voir quelle solution compte apporter les autorités togolaise à cette crise qui ne fait que perdurer dans le sociale.

Publier un Commentaire