Education

La STT se retire du Comité de suivi – le Gouvernement essaie de la ramener

 stt_greve

En vue de suivre de près la mise en application des points inscrits dans l’accord signé récemment entre le gouvernement et les centrales syndicales, un comité de suivi a été mise en place. La Synergie des travailleurs du Togo (STT) n’étant pas satisfaite des propositions du gouvernement dans cet accord, retire sa Coordinatrice Nadou Lawson de ce comité de suivi ce lundi 02 mars 2015 et renoue avec les grèves et les sit-in. Le gouvernement leur demande ce mardi 03 mars, de reconsidérer leur position et de revenir à la table des négociations.

 

Ce mardi 03 mars 2015, pendant que la Synergie des travailleurs du Togo (STT) débute une grève ferme et sèche de 72 heures, le gouvernement togolais et les responsables des centrales syndicales sauf ceux de la STT, se sont une fois encore retrouvés autour de la table des négociations.

Les représentants du gouvernement à cette table notamment le ministre Octave Nicoué Broohm de l’Enseignement supérieur et de la recherche et son collègue de la Fonction publique, Gourdigou Kolani, avaient réaffirmé aux représentants des centrales syndicales présentes, le désir du gouvernement à poursuivre les négociations avec la STT.
« Aux agents de l’Etat qui sont tentés de faire grève dans un cadre qui n’est pas syndical, je leur demande d’y renoncer pour permettre la poursuite des discussions dans la sérénité et la consolidation des acquis », avait déclaré le ministre Octave Nicoué Broohm.

Il a poursuivit en demandant aux responsables de la STT qui ont quitté le comité de suivi, de revenir à la table des négociations, de « mettre balle à terre et que la raison l’emporte ».

Reste à savoir si la STT, qui ne veut que la satisfaction sans conditions de ses revendications, répondra à cette invitation du gouvernement.

Publier un Commentaire