Politique

Le CAP 2015 ne participera pas à la manifestation des ODDH

 manifestation_cap 2015

Les Organisations de défense des droits de l’Homme (ODDH) ainsi que certains partis politiques de l’opposition organisent une grande marche les 12 et 13 mars prochain à Lomé, afin d’exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant l’élection présidentielle mais, les ODDH et ses compagnons ne verront pas la participation de leurs anciens compagnons de lutte du CAP 2015, trop occupés à préparer l’élection.

 

Alors que l’élection présidentielle est à quelques semaines, les Organisations de défense des droits de l’Homme (ODDH) ainsi que certains partis politiques de l’opposition espèrent toujours obtenir les réformes avant le scrutin.

Ils comptent descendre dans les rues les 12 et 13 mars 2015 pour exiger la mise en œuvre des réformes politiques avant le scrutin présidentiel. Pour ce regroupement de défenseurs de droits de l’Homme et ces quelques partis politiques, tout parti politique et organisation de la société civile « sérieux », doit boycotter l’élection présidentielle si les réformes ne sont pas faites. Ils exigent donc au gouvernement l’arrêt du processus électoral en cours.

De l’autre côté, le candidat Jean Pierre Fabre de l’ANC et du CAP 2015, chef de fil de l’opposition ne partage pas le même avis. Il soutient que l’opposition ne doit pas boycotter l’élection et pense que la démarche des ODDH et de ses compagnons n’est qu’une manœuvre pour démobiliser la population, à voter pour lui, candidat du CAP 2015.

Si Faure Gnassingbé ne veut pas opérer les réformes, l’autre solution c’est de le battre par les urnes puis mettre en œuvre les réformes. C’est l’objectif que visent le CAP 2015 et son candidat Fabre.

« Je vous le dis. Je battrai le chef de l’Etat. Il sera battu. C’est pour cela que j’appelle les populations à ne pas se laisser décourager par les divergences au sein de l’opposition. Nous devons nous battre pour que le taux de participation soit le plus élevé possible. Il ne faut pas que des gens écoutent les appels au boycott » indiquait Fabre dimanche dernier sur les ondes de la radio Nana FM.

Publier un Commentaire