Education

Le Gouvernement menace de sanctionner les travailleurs grévistes

ahoomey zunu

Par rapport au nouveau mot d’ordre de grève lancé par la Synergie des travailleurs du Togo (STT), le gouvernement menace de sanctionner les travailleurs grévistes. La base se retrouve ce lundi 02 mars 2015 en Assemblée générale extraordinaire à 16 heures pour se concerter sur la réponse donnée par le gouvernement.

 

Dans le cadre de ses revendications, la Synergie des travailleurs du Togo a envoyé au gouvernement Jeudi dernier, un préavis de grève de 72 heures du 3 au 5 mars 2015, précédé et suivi d’un sit-in le 02 et le 06 du même mois.

Le Vendredi 27 février dernier à 20 heures sur la Télévision Togolaise, le gouvernement a par un communiqué, porté à la connaissance de tous les travailleurs qui observeront le nouveau mot d’ordre de grève de la STT, qu’ils seront sanctionnés.

« Malgré ces points de relevé de conclusion consignés par la STT, le gouvernement vient de recevoir une lettre de la STT datée du 26 février annonçant un mot d’ordre de grève de trois (3) jours, du mardi 3 au jeudi 5 mars 2015 précédé et suivi de sit-in dans toute l’administration publique et parapublique pour cause de rejet de conclusions par la base.

Le gouvernement porte à la connaissance des travailleurs que tous ceux qui suivront un mot d’ordre de grève non conforme aux dispositions légales et réglementaires régissant le droit de grève, s’exposent aux sanctions prévues par la loi…» pouvait-on lire dans le communiqué.

Le chef du gouvernement, le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu et ses ministres, réussiront-ils à dissuader et affaiblir la STT par ces menaces ?

En tout cas, la STT convie tous les travailleurs à une rencontre extraordinaire ce lundi 02 mars à 16 heures au Centre communautaire de Tokoin, afin d’examiner la réponse du gouvernement et décider des conduites à tenir.

Publier un Commentaire