Politique

Les Chefs à l’école des enjeux d’un processus électoral

 chefs traditionnels Togo

Ce 18 mars 2015, une rencontre de deux jours, initiée par le Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, à l’endroit des chefs traditionnels du Togo, a prit fin. Il s’était agit d’instruire ces chefs traditionnels sur les enjeux d’un processus électoral, puis les exhorter à cultiver la paix dans leurs milieux.

 

En vue de passer une période électorale apaisée et tranquille, le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, a organisé à Notsè, une formation de deux jours à l’endroit des chefs traditionnels du Togo, du 17 au 18 mars 2015. A moins d’un mois de l’élection présidentielle, ces chefs traditionnels se sont approprié des stratégies idoines, pour diriger la population dans leurs communautés respectives, en ces périodes où le processus électoral bas son plein.

Les chefs traditionnels ont un rôle très important à jouer pendant ces périodes très sensibles. Ils ont la capacité de contribuer à la paix, ou d’inciter à la violence dans leurs milieux, selon le Chef Canton Agokoli.

Pour le Ministre Gilbert Bawara en charge de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, cette rencontre est une occasion pour inviter chaque chef traditionnel du Togo à œuvrer pour la paix dans son milieu. Les actes de violences et de vandalisme sont à bannir sérieusement dans toutes les communautés togolaises avant, pendant et après l’élection présidentielle du 15 avril prochain.

Une fois arrivé dans leurs milieux, ces chefs doivent à leur tour instruire leurs notables ainsi que tous ceux qui interviennent dans la gestion des affaires publics dans leurs communautés.

Dans l’ensemble, le message semble être passé, attendons de voir le résultat.

Publier un Commentaire