Education

Les élèves étaient encore dans les rues ce mardi pour réclamer leurs cours

 greve au togo

La série de manifestations entreprises par la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) pour réclamer la satisfaction de ses revendications, paralyse fortement les activités dans l’administration publique et parapublique. Les élèves abandonnés par leurs professeurs à cause de la grève de 72 heures de la STT, sont une fois encore sortis dans les rues de Lomé ce 03 mars, pour réclamer leurs enseignants et leurs cours.

 

Après le sit-in du lundi 02 mars, la synergie des travailleurs du Togo (STT) a débuté une grève ferme de 72 heures ce mardi 03 mars 2015.

Les élèves abandonnés à eux-mêmes par les enseignants ont une fois encore manifesté. Ils étaient nombreux à inonder les rues de Lomé ce mardi, dans l’objectif de demander au gouvernement la satisfaction des revendications de la STT, afin que l’année académique puisse poursuivre tranquillement son cours.

On pouvait lire sur des pancartes des manifestants, « trop c’est trop, nous voulons nos cours ».

Il faut dire que la tournée effectuée par le ministre de la sécurité Yark Damehane et son équipe auprès des élèves du Togo pour les sensibiliser à ne pas sortir dans la rue n’a pas eu l’effet attendu. A Lomé dans les quartiers Adidogomé, Baguida, Avépozo, Tokoin Protestant, Bè et autres, puis dans des villes comme Sokodé et Kpalimé, les élèves étaient déterminés à faire réagir positivement le gouvernement.

Rappelons que c’est à cause de ces genres de manifestations que le gouvernement avait décidé il y a un peu plus d’une semaine, la fermeture de toutes les écoles du Togo, pour ne les rouvrir qu’après 3 jours. Par cette décision, le gouvernement voulait éviter la reproduction du drame de Dapaong en 2013 et 2014, où dans les mêmes contextes, deux jeunes élèves avaient trouvés la mort.

Selon la STT, la grève se poursuivra le mercredi et le jeudi. S’achemine t- on encore vers une nouvelle fermeture des établissements scolaires ?

Publier un Commentaire