Election Présidentielle 2015 au Togo

Présidentielle 2015 : Gilchrist Olympio soutient son partenaire pour la paix

 gilchris olympio

Il ne reste plus que quelques semaines pour que les togolais aillent aux urnes pour élire leur président. La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a publié 5 dossiers de candidatures mais, l’Union des Forces du Changement (UFC) n’y figure pas. Selon Djimongou Sambiani, le Secrétaire Général de l’UFC, le parti jaune souffre toujours des séquelles de sa défaite lors de la dernière législative et donc, ne peut aller au scrutin présidentiel. Jean-Luc Homawoo, cadre de l’UFC lance un appel de soutien à Faure Gnassingbé.

 

Depuis un moment le parti Union des Forces du Changement (UFC) de Gilchrist Olympio, semble être absent sur la scène politique. L’UFC ne se prononce plus par rapport aux sujets brûlants de l’actualité togolaise. Les togolais se demandent si l’UFC fera également parti des grands absents de la prochaine présidentielle puisque le parti n’a désigné aucun candidat à cet effet.

Pourquoi l’UFC a-t-il décidé de ne pas participer à la prochaine élection ? Est-ce pour se rallier derrière un autre candidat le moment venu? Est-ce à cause de la non mise en œuvre des réformes politiques comme le clament le CAR, le MRC, et d’autres ? Ou est-ce à cause des irrégularités liées au fichier électoral comme l’affirme le parti des Togolais d’Alberto Olympio ? se demandent les togolais.

Face à toutes ces inquiétudes, Monsieur Djimongou Sambiani, le Secrétaire Général de l’UFC rompt le silence et donne ses explications. Selon lui, la présentation de l’UFC à la prochaine élection présidentielle ne porterait pas de fruit dans son état actuel.

« Notre parti ne s’est pas encore relevé de ce que nous pourrons appeler la défaite des législatives dernières. C’est un fait que les populations n’ont toujours pas compris notre nouvelle orientation politique » avait-il affirmé.

Jean-Luc Homawoo, cadre l’UFC, renchéri en soutenant que « le parti est en refondation et il fallait prendre du temps pour poser de nouvelles bases et repartir à zéro pour attendre un meilleur résultat lors des prochaines élections ».

Il appelle à soutenir Faure Gnassingbé qui est le candidat du partenariat entre l’UFC et le parti au pouvoir.

Publier un Commentaire