Election Présidentielle 2015 au Togo

Présidentielle 2015 : Les Evêques du Togo décrètent 3 jours de jeûne et prière

 prete togolais

Du 24 au 27 février dernier, les Evêques du Togo ont tenu leur toute première session ordinaire de l’année en cours à Lomé. Il s’agit de la Conférence des Evêques du Togo (CET), rencontre au cours de laquelle des sujets de l’actualité politique togolaise ont été abordés.

En effet, les Evêques du Togo déplorent l’échec des réformes politiques toutefois, ils sont pour la paix et la tranquillité dans le pays. Et vu l’enjeu d’une élection dans un pays, ils « … décrètent 3 jours de jeûne et prière les 12, 13 et 14 mars pour implorer du Seigneur la grâce de la paix au Togo ».

Nous vous proposons le Communiqué de presse, signé par le Révérend Père Gustave WANME, Secrétaire Général et Porte- parole de la CET.

 

Communiqué de Presse

Nos Pères Evêques réunis au sein de la Conférence Episcopale du Togo ont tenu leur première Session ordinaire de l’an de grâce 2015 à Lomé, du mardi 24 au vendredi 27 février. Les travaux de cette Session de Carême, auxquels a pris également part S. E. Révérendissime Mgr Brian UDAIGWE, Nonce Apostolique au Togo, se sont focalisés principalement sur les questions importantes de la vie de l’Eglise au Togo, notamment, la vie des prêtres, l’Enseignement Catholique, l’OCDI et l’Université Catholique. Les Evêques ont également échangé sur la situation sociopolitique dans notre pays et sur leur prochaine visite auprès du Successeur de Pierre, le Pape François !

 

  1. SEANCE INAUGURALE

En prélude aux travaux, S.E. Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH, Archevêque Métropolitain de Lomé, a adressé son mot de fraternelle bienvenue aux autres Evêques, les invitant à bénir le Seigneur, en communion avec la famille diocésaine de Lomé, pour les évènements de grâce  qui y ont eu lieu ces derniers mois. Tout en les exhortant à s’ouvrir à la lumière et à la sagesse de Dieu pour aborder les importants sujets à l’ordre du jour, il les a invités à  inscrire, au cœur de leur prière, notre pays pour lequel s’annonce une élection présidentielle très prochaine.

S.E. Mgr Benoît ALOWONOU, en sa qualité de Président de la Conférence des Evêques du Togo, a prononcé le mot d’ouverture des travaux en rappelant l’importance de leur mission, qui se situe dans  la droite ligne de celle de leurs prédécesseurs pour la construction de l’Œuvre Sainte, le salut du peuple de Dieu, confiée à eux aujourd’hui. « Je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin des temps », a repris Mgr ALOWONOU, invitant ses pairs à s’appuyer sur cette Parole de Jésus et sur sa présence effective et efficiente au cours échanges.

 

  1. ENTRETIEN DU NONCE APOSTOLIQUE

Après avoir formé à nouveau des vœux chaleureux de santé et de Paix à l’endroit des Evêques pour l’année 2015 qu’il a qualifiée d’année d’espérance, le Représentant du Saint-Père au Togo, S.E. Révérendissime Mgr Brian UDAIGWE, a, d’entrée de jeu, exprimé sa préoccupation pour  la paix sociale dans notre pays. Il a particulièrement convié nos Pères Evêques à continuer de travailler en Pasteurs du peuple, de sorte à relever les défis du dialogue,  et à prévenir les difficultés importantes qui peuvent surgir entre les différentes composantes politiques de la Nation. Il les a invités, et, à travers eux, le peuple chrétien du Togo, à intensifier la prière pour implorer du Seigneur la Justice, la Paix et la Vérité qui garantissent la paix sociale et la cohésion nationale.

Sur les questions propres à l’Eglise, le Nonce Apostolique a rappelé aux Evêques l’importance de la réflexion dans les diocèses autour du Document préparatoire au prochain Synode sur la Famille. « La Famille, a souligné Mgr UDAIGWE, est la première école de l’humanité », sujet qui requiert une analyse et une contribution de tous.

Au sujet de l’année de la Vie Consacrée, le Nonce Apostolique a expliqué la nécessité de faire des trois objectifs définis par  le Saint-Père dans sa Lettre pastorale aux Consacrés, une affaire de tous, à savoir : regarder le passé avec reconnaissance, vivre le présent avec passion, embrasser l’avenir avec espérance ! Dans cette ligne, il a insisté sur les objectifs de la première Journée internationale de prière et de réflexion contre la traite des personnes, organisée le 8 février 2015 par les Conseils pontificaux pour la Pastorale des migrants et Justice et Paix. Il a alors souligné l’urgence de travailler ensemble pour « que tout homme se sente concerné et devienne la voix de chaque homme et de chaque femme humilié ».

Deux autres informations importantes ont été rappelées par le Nonce Apostolique. La première, le 50ème Anniversaire du Décret conciliaire Ad Gentes qu’il faut célébrer dans toute l’Eglise, en revisitant son contenu ainsi que celui des autres documents missionnaires de l’Eglise ; et la deuxième, la Visite ad limina apostolorum que nos Pères Evêques effectueront en mai prochain à Rome auprès du Pape François et de plusieurs dicastères romains.

 

III. OCDI ET ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

Les Evêques ont réexaminé les statuts de l’OCDI/CARITAS-Togo en vue de doter cette Organisation de meilleures approches de travail et de coordination de ses activités.  Ils ont également retenu de renforcer la formation des Secrétaires généraux des OCDI diocésaines afin qu’ils assistent efficacement les Evêques dans leur mission de charité et de contribution au développement. En marge des travaux, une délégation du SCEAM (Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar) a été reçue par deux Evêques pour échanger sur le projet d’une rencontre panafricaine, au Togo en juin 2015, sur la pastorale de la maladie du VIH/SIDA.

Les Evêques ont reçu, en outre, les Directeurs national et diocésains de l’Enseignement catholique. Ils ont accueilli paternellement leurs doléances relatives aux difficultés qu’ils rencontrent actuellement sur le terrain avec des enseignants de leurs établissements scolaires. Ils les ont exhortés à mettre tout en œuvre pour préserver un climat de dialogue et de confiance mutuelle au moment où des solutions durables font encore l’objet de négociation.

 

  1. SITUATION SOCIOPOLITIQUE DE NOTRE PAYS

Au cours de leurs travaux, les Evêques se sont penchés également  sur la situation sociopolitique de notre pays à la veille de l’élection présidentielle.  A ce propos, ils déplorent que, malgré les appels répétés qu’ils ont lancés à l’adresse des acteurs politiques, ceux-ci ne soient pas parvenus à effectuer les réformes institutionnelles et constitutionnelles préconisées par l’Accord Politique Global et réaffirmées par la CVJR dans ses recommandations.  Par ailleurs, dans le souci de préserver la paix à ce moment sensible et délicat de la vie de notre nation, ils invitent le gouvernement ainsi que les partis politiques, toutes les institutions impliquées dans le processus électoral et tous les citoyens, à tout mettre en œuvre pour que ce scrutin soit paisible, juste, transparent, équitable et crédible.

En outre, répondant à l’exhortation du Pape François à observer dans tous les diocèses du monde l’ « Initiative 24 heures pour le Seigneur » les 13 et 14 mars prochains, les Evêques décrètent 3 jours de jeûne et prière les 12, 13 et 14 mars pour implorer du Seigneur la grâce de la paix au Togo.  Les dispositions concrètes à prendre dans ce sens seront communiquées par chaque évêque à son diocèse.

 

  1. AUTRES SUJETS ET RENCONTRES
  2. Visite ad limina : Cette Visite auprès du Successeur de Pierre qui a lieu tous les cinq ans pour chaque Conférence Episcopale, est prévue, pour le Togo, du 09 au 19 mai 2015. Les Evêques ont alors échangé sur les souvenirs, ainsi que les joies et les peines du peuple chrétien catholique et de la Nation qu’ils partageront avec le Saint-Père, le Pape François, à cette occasion.
  3. Bureau de la Fraternité des Prêtres Diocésains du Togo (FPDT)

Le nouveau Bureau de la Fraternité des Prêtres Diocésains du Togo, élu au cours de leur Assemblée Générale tenue du 5 au 9 janvier 2015 à Atakpamé, a été présenté aux Evêques, le mercredi 25 février en fin de matinée,  en vue de recevoir leur bénédiction et d’exposer leurs premières préoccupations, à savoir : redéfinir la périodicité de leur AG et prendre les moyens pour vivre, dans le concret, la réalité de la fraternité sacerdotale.  Les Evêques les ont félicités pour leur élection et les ont encouragés à poursuivre la réflexion avec les délégués diocésains afin de parvenir à des résultats pertinents.

  1. Prévisions sociales des prêtres: la réflexion qui a été menée depuis juin 2014 sur les prévisions sociales des prêtres, a été poursuivie au cours des travaux. Les Evêques ont de nouveau examiné le travail effectué par  le Comité ad hoc. Ils ont convenu de mettre à profit les résultats fournis par ce Comité tout en explorant d’autres pistes pour affiner  la recherche en direction des modèles qui existent déjà dans certains pays d’Afrique.
  2. Formation des prêtres: la Maison de l’ancien Séminaire d’Alédjo qui accueille désormais les sessions de formation des Prêtres s’appellera Centre de Formation Permanente des Prêtres (CFPP). Le Responsable résident de ce Centre est le RP Saturnin WAMA, prêtre du  clergé diocésain de Sokodé.
  3. Préparation du Synode sur la Famille: la date limite pour faire parvenir les résultats des travaux des diocèses au Secrétariat Général de la CET est fixée au dimanche 15 mars 2015. Pour ce travail à la base, les Evêques ont convenu de faire en sorte que, dans les diocèses, les personnes consacrées soient associées de près à la réflexion.
  4. UCAO-UUT: Une halte au cours des travaux de cette Session a permis aux Evêques de visiter leur Université dénommée Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest, Unité Universitaire du Togo (UCAO-UUT) sise à Zanguéra. Ils ont saisi l’occasion pour adresser un message d’encouragement au Président ad intérim nouvellement nommé, en la personne du TRP Bertin AGBOBLI-ATAYI. Ils ont également salué et félicité les responsables sortants pour la mission difficile d’implantation qu’ils ont assurée jusqu’à ce jour.

Fait à Lomé, le 03 mars 2015

Publier un Commentaire