Jeunesse et emploi

Quoi de neuf cette semaine avec la STT ?

 Centre communautaire de Tokoin

La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) lors de son Assemblée générale vendredi dernier, a décidé de mener un certain nombre d’actions au cours de cette semaine, dont une marche républicaine pacifique le jeudi prochain.

 

Même avec les enseignants en congés de pâques, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) ne baisse pas les bras dans sa lutte pour une revalorisation salariale.

Le vendredi 27 mars dernier, elle était en Assemblée générale où de grandes décisions ont été prises.

Après avoir fait le point sur la grève de 5 jours de la semaine passée, la Coordinatrice générale de la STT Nadou Lawson, le Dr Tsolenyanu et leurs camarades, ont condamné les actes de violences qui se sont déroulés à Gléi, et déclarent que la STT n’est de prêt ou de loin liée à ces affrontements où il y a eu 43 blessés et 19 arrestations.

En plus de la revalorisation salariale et la démission du ministre de l’Enseignement Primaire et secondaire Florent Manganawoé, la STT compte manifester cette semaine pour réclamer la libération des élèves arrêtés à Gléi lors des drames de la semaine dernière.

Le mercredi 1er avril, la STT observera un sit-in précédé le mardi 31 mars d’une conférence de presse, et suivi le jeudi 02 avril d’une grande marche républicaine pacifique de Lomé à Cinkanssé.

Le porte-parole de la Synergie le Dr Gilbert Tsolenyanu, avait laissé entendre que dès ce lundi, la STT entamera les démarches nécessaires pour la grande marche du jeudi.

Publier un Commentaire