Politique

Report de la date du Scrutin présidentiel de 2015 au Togo

election togo

Le Président en exercice de la CEDEAO John Dramani Mahama a annoncé ce mardi 24 mars 2015, que l’élection présidentielle en vue, est reportée au 25 avril 2015, afin de donner du temps à l’OIF de débarrasser le fichier électoral de toute irrégularité. Quelle est la réaction des candidats face à ce report ?

 

D’après nos confrères, les médias officiels, la nouvelle de la prolongation de la date de l’élection présidentielle semble être acceptée par tous les 5 candidats qui sont à la quête du pouvoir.

En effet, le parti Union pour la République (UNIR) de Faure Gnassingbé, ne trouve pas d’inconvénients, que la date du scrutin soit reportée, s’il s’agit de la transparence ou de la limpidité du vote. Pourtant, 24 heures avant l’annonce du report de ce scrutin, le Ministre en charge de l’Administration territoriale Gilbert Bawara, au micro des confrères de la Radio Victoire FM, avait affirmé avec insistance et fermeté, que l’élection présidentielle se tiendra immanquablement le 15 avril.

Quant au CAP 2015 de Jean-Pierre Fabre, le MCD de Me Tchassona Traoré ou l’ADDI du professeur Aimé Gogué, le président John Dramani Mahama est parvenu à cette décision car, lors de la rencontre qu’il a eu avec les 5 candidats, ceux de l’opposition ont sérieusement posé le problème des insuffisances que présente le fichier électoral. Le CAP 2015 n’a donc pas manqué au cours de cette rencontre, de souligner au Président en exercice de la CEDEAO, qu’il a décelé de nombreuses irrégularités dans le fichier électoral et qu’il a demandé un audit du fichier.

Le Nouvel engagement Togolais (NET) de Gerry Taama de son côté, déplore le fonctionnement de la CENI, et affirme qu’elle fait d’un poids deux mesures. Par la voix de son candidat Gerry Taama, le NET a comme l’impression que la CENI considère les partis qui ont leurs représentants à la CENI plus que ceux qui n’en n’ont pas. Pour argumenter cet opinion, monsieur Gerry Taama affirme que le NET a également fait la demande du fichier électoral comme tous les autres partis mais, jusqu’à présent, la CENI est restée muette à sa demande, alors que le CAP 2015 en a eu une copie

Publier un Commentaire