Election Présidentielle 2015 au Togo

Report de l’élection présidentielle : Bawara rectifie le tir

gilbert bawara

Lors d’une conférence de presse extraordinaire, donnée ce jeudi 26 mars à son cabinet, le Ministre en charge de l’Administration territoriale Gilbert Bawara, a annoncé que le report de la date du scrutin présidentiel de 10 jours, proposé par le Président en exercice de la CEDEAO il y a 48 heures, ne pose aucun problème au gouvernement. Pourtant, ce même ministre avait affirmé avec insistance et fermeté au micro des confrères de la radio Victoire Fm, quelques heures avant la proposition de la CEDEAO, qu’il n’y aura pas de report, et que le scrutin présidentiel va se dérouler bien évidemment le 15 avril. Est ce par respect au Président Ghanéen Mahama que la donne a changé?

 

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales Gilbert Bawara, était devant la presse ce jeudi 26 mars à son cabinet. Il est revenu largement sur la question du report de la date de l’élection présidentielle en vue, proposé par le Président du Ghana John Mahama Dramani, Président en exercice de la CEDEAO il y a quelques jours.

« Nous n’allons pas nous tirailler sur la date du 15 avril. Si le réaménagement du calendrier électoral permet d’instaurer davantage un climat de paix, permet à l’OIF d’achever sa mission et permet à la CENI de bien revoir son cahier de charge, alors le gouvernement ne voit pas où se trouve le problème », avait déclaré le ministre Bawara qui, avant la proposition de la CEDEAO, était prêt à tout faire, pour que le scrutin se déroule le 15 avril.

Il avait affirmé quelques heures avant la proposition de la CEDEAO je cite, que jamais, il n’y aura pas de report de cette élection, et qu’elle se déroulera le 15 avril comme prévu.

Voudra t-il se rattraper aux yeux du peuple togolais à travers cette conférence de presse extraordinaire ?

En tout cas, le tir a été rectifié. Ce que nous savons clairement aujourd’hui est que le report de la date de l’élection présidentielle au 25 avril prochain, ne pose pas de problème au gouvernement togolais en général et au ministre Bawara en particulier. Pourvu que cette date ne dépasse pas le délai constitutionnel qui est le 3 mai.

Attendons de voir si le gouvernement va prouver ce point de vue, en validant par un décret la date du 25 avril pour le vote.

Publier un Commentaire