Politique

Rumeur sur sa probable arrestation : Alberto Olympio s’explique

 alberto

Le président national du Parti des Togolais Alberto Olympio, aurait-il des ennuis judiciaires ? Des informations circulent depuis quelques jours sur certains médias et réseaux sociaux, portant à croire qu’Alberto Olympio aurait refusé de déposer sa candidature pour prochaine élection présidentielle, à cause de son inculpation dans une affaire de détournement de fonds dans sa société Axxend Corporation, et non à cause du refus de la CENI de lui donner accès au fichier électoral comme il le prétend. Qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière tout ce cinéma judiciaire et politique qui vient de commencer ?

Par le truchement de sa page Facebook ce 04 mars 2015, Alberto Olympio donne sa version et rassure tous ses militants ainsi que toute la population togolaise.

 

Le Togo est un pays particulier. On y apprend diverses raisons de sa « future arrestation » dans la presse et par sms avant de savoir exactement ce qui nous ait reproché. Au delà de l’intention qui me surprend peu, je suis étonné de constater qu’on puisse encore penser qu’en 2015 ces méthodes d’un autre âge suffiront à évincer un adversaire devenu vraisemblablement gênant. Les prisons sont pour les criminels, pas un garage au service de la machine politique. Pour m’enfermer, il faudra prouver que j’en suis un. Je suis prêt à passer le test.

Merci pour vos nombreux messages de soutien. Je ne suis aucunement inquiet quand à l’issue de cette affaire et encore moins intimidé par ce type de manœuvres. Par souci de rigueur nous allons nous approcher des autorités judiciaires pour savoir exactement ce que contient ce « dossier », puis je convoquerai une conférence de presse où je répondrai à toutes vos questions, car je n’ai rien à cacher.
D’ors et déjà soyez assurés de deux choses :

– La première c’est que je n’ai pas volé ou détourné un seul centime à Axxend Corporation. Il faudrait être stupide pour vouloir financer comme certains le prétendent ma campagne ainsi. Je laisse ces méthodes à ceux qui en ont l’habitude. Je viens de l’école de la rigueur et de l’excellence. C’est ainsi que je me suis construit, c’est ainsi que nous avons construit Axxend. C’est en vertu de cette excellence que nos actionnaires ont voulu entrer dans le capital. Nous sommes un groupe international pas une épicerie familiale où chacun peut mettre la main dans la caisse. Je suis un bâtisseur, pas un voleur.

– La deuxième chose que je souhaiterai vous promettre c’est que rien de tout cela n’arrêtera le Parti des Togolais. Surtout pas au moment où les faits sont en train de donner raison à cette lutte que nous menons depuis le début pour réclamer un scrutin transparent. Nous sommes plus qu’heureux de constater que d’autres voix s’élèvent pour reconnaître que l’audit du fichier électoral sera la clé de la transparence du scrutin qui nous ouvrira certainement la voie vers une alternance via les urnes. Il n’y en a pas d’autre possible. Partant de ce postulat, il nous appartient d’aller au delà de la dénonciation et de forcer ceux qui résistent à l’action.

Ne vous y trompez pas, mon seul crime à l’heure actuelle est d’avoir refusé de me compromettre avec l’adversaire politique en faisant le choix de la facilité du « gouverner ensemble », de refuser de trahir la confiance des militants en participant à un simulacre de scrutin et d’exiger que le faisceau de lumière soit activé sur les laboratoires de la CENI… Si c’était à refaire, je le referai.

Ces « élections » à l’image de la culture politique dans notre pays ont besoin de vérité et de transparence. Nous n’aurons de cesse d’y travailler. La lutte continue »

GAMESU!
Alberto Olympio, Président du Parti des Togolais

Publier un Commentaire