Politique

Tournure inattendue manifestation ODDH / Front Tchoboe

 nicodeme habia

En vue d’exiger l’arrêt du processus électoral en cour, le sit-in prévu par les Organisations des Droits de l’Homme (ODDH) et certains partis politiques de l’opposition, sur les 12 et 13 mars dernier dans les locaux de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a été empêché par les forces de l’ordre. La foule a été repoussée jusqu’à l’entrée du CHU où elle a été encerclée par des gendarmes.

Depuis quelques semaines, les Organisations des Droits de l’Homme (ODDH) et certains partis politiques regroupés dans le Front Tchoboé, crient boycott de la prochaine élection présidentielle à cause l’inapplication des réformes.

Afin de joindre l’acte à la parole, ils ont décidé d’observer ces 12 et 13 mars derniers devant la CENI, un sit-in, pour exiger l’arrêt du processus électoral en cours et la mise sur pied d’une transition en vue d’opérer les reformes institutionnelles et constitutionnelles.

Les manifestants étaient bel et bien présents au lieu de rendez-vous le premier comme le deuxième jour mais seulement, ils ont été devancés par des forces de l’ordre et de sécurité, qui les ont empêchés d’accéder à la CENI. La foule a été dispersée et repoussée par des jets d’eaux, jusqu’à l’entrée du Centre Hospitalier Universitaire du Campus où, les manifestants ont été finalement encerclés par les gendarmes.

« C’est vraiment dommage car je pensais qu’on n’était dans une République mais je viens de m’apercevoir que nous sommes dans une jungle. Comment on peut traiter des citoyens sortis pour manifester et on peut les traiter de cette manière », avait déploré Raphaël Kpandé-Adjaré, président de la LTDH.

A cette manifestation, on avait noté la présence des partis politiques de l’opposition comme le Parti des Togolais d’Alberto Olympio, le Mouvement des Républicains Centristes (MRC) d’Abass Kaboua, le Parti des Travailleurs de Claude Ameganvi, le Parti national panafricain (PNP) d’ Atchadam Tikpi et des organisations de défense des droits de l’Homme tel que l’Association togolaise pour la promotion des droits de l’homme et le développement social (ATPDHDS), le Mouvement Martin Luther King (MMLK), la Ligue togolaise des droits de l’homme (LTDH) et autres.

Publier un Commentaire