Election Présidentielle 2015 au Togo

Campagne électorale au Togo : 7 jours passés sans violence !

 photo campagne candidats

De part le passé, les campagnes électorales au Togo, sont souvent accompagnées de violences. Mais depuis 7 jours, la campagne a bien démarré sur toute l’étendue du territoire et aucun incident majeur n’a été enregistré jusqu’alors. Un bon présage pour les jours à venir ? En tout cas pour l’heure, rendons Grâce à Dieu !

 

Les 5 candidats en lice pour la présidentielle du 25 avril prochain, à savoir Faure Gnassingbé de l’UNIR, Aimé Tchabouré Gogué de l’ADDI, Jean-Pierre Fabre du CAP 2015, Gerry Taama du NET et Tchassona Traoré du MCD, poursuivent leurs opérations de charme auprès des populations togolaises.

Depuis 7 jours, ces personnalités politiques et leurs militants, se rapprochent des populations dans tous les coins du pays, afin de leur présenter, leurs projets de société pour un Togo nouveau. Chacun cherche à faire croire aux togolais qu’il est le candidat idéal qu’il faut voter, pour l’amélioration des conditions de vie des peuples.

Mais ce qui attire l’attention des togolais en ce moment, c’est le climat calme et la tranquille dans lequel se déroule la campagne électorale de cette année. Les multiples sensibilisations sur la paix, la tolérance et la non violence, n’ont pas été vaines. Depuis 7 jours, les citoyens togolais font preuve d’une maturité admirable. Aucun incident majeur n’est à déplorer depuis le début de la campagne électorale le 10 avril dernier jusqu’alors.

Au cours de la semaine dernière dans le quartier d’Adéwui, une scène spectaculaire s’est produite. Une caravane des militants du parti UNIR et une du CAP 2015 /ANC se sont croisées et au lieu de se provoquer, de s’insulter ou de se taper dessus, les militants se sont embrassés entre eux, puis échangé des gadgets, à l’effigie de leurs partis respectifs.

De part le passé au Togo, deux partis politiques de bords différents surtout celui au pouvoir et l’opposition, ne peuvent se rencontrer dans de pareil circonstances sans s’affronter.

Ce comportement de tous les citoyens togolais est à féliciter. Ceci est un bon présage pour l’élection présidentielle du 25 avril prochain. Espérons que la campagne va se poursuivre dans ce même climat, jusqu’à sa clôture le 23 avril.

Que nous soyons de l’UNIR, de l’ANC, de l’ADDI, du NET ou du MCD, n’oublions pas qu’après tout, nous sommes fils et filles d’une même nation.

Publier un Commentaire