Election Présidentielle 2015 au Togo

CAP 2015 dénonce l’absence de la liberté des médias publics

 cap2015

La CAP 2015, était devant la presse vendredi dernier, pour se prononcer contre le refus de Togo Presse de publier le message de leur candidat Jean-Pierre Fabre dans le quotidien national du 16 avril, et contre certaines agressions des militants du CAP 2015 par ceux de l’UNIR à Tchamba et à Dankpen.

 

Le vendredi 17 avril dernier, les contraintes et les exigences de la campagne électorale n’ont pas empêché le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), d’effectuer une sortie médiatique pour dénoncer certains faits.

En effet, CAP 2015 se proteste contre le comportement du Directeur de publication du quotidien national Togo Presse, qui a tout simplement refusé de publier le message du candidat du CAP 2015 Jean-Pierre Fabre, ce Jeudi 16 avril. Selon le CAP 2015, cette attitude révèle l’absence de la liberté d’expression au Togo, et la position partisane des médias publics, en faveur du parti au pouvoir.

Pour rappel, tous les 5 candidats en lice pour la présidentielle, bénéficient des temps d’antenne et des pages de publications selon un ordre bien défini, auprès des médias publics.

Pour la diffusion de son message le 16 dans le quotidien, le candidat du CAP 2015 Jean-Pierre Fabre a fait parvenir par un de ses représentant à la direction de Togo Presse, son texte.

Mais ce message n’a pas été diffusé car le Directeur de la Publication de Togo Presse aurait demandé au représentant de Jean-Pierre Fabre, de supprimer un paragraphe faisant allusion à l’affaire des incendies des marchés de Kara et Lomé, du texte, ce qui n’a pas été fait. Donc en lieu et place du message de Jean- Pierre Fabre, Togo Presse a préféré tout simplement mettre la mention « Non parvenu » dans son numéro du 16 avril.

CAP 2015 a également dénoncé au cours de cette conférence de presse, des agressions de certains militants d’UNIR envers des militants du CAP 2015 à Tchamba et à Dankpen. Ces agressions ont été soldées par des blessés dont une jeune fille.

Publier un Commentaire