Societé

EDH se dresse contre les menaces de Bawara

 Gil benoit afangbedji

Dans un communiqué publié ce mardi 31 mars 2015, Me Jil-Benoît Afangbédji, Président de l’organisation Ensemble pour les Droits de l’Homme (EDH), dénonce les menaces et intimidations du ministre Gilbert Bawara, à l’endroit des journalistes, des acteurs politiques ainsi que des défenseurs de droits de l’Homme.

 

« Si jamais un d’entre eux pose un acte qui est de nature à créer l’insécurité, qui est de nature à créer la violence, vous pouvez être certains, nous allons le placer dans un endroit où il va avoir le temps pour réfléchir.

Nous les suivons de près celui d’entre eux qui franchira les bornes entre la liberté d’opinion et de l’autre côté l’ordre public, nous allons l’aider à mieux réfléchir en le laissant là où il y a plus de calme et de tranquillité », tels ont été les propos tenus par le ministre en charge de l’administration territoriale Gilbert Bawara, il y a quelques jours, au micro de nos confrères de la radio Victoire FM.

Après analyse et réflexion, l’Association EDH, que dirige Me Jil-Benoît Afangbédji, a fait sortir un communiqué, dans lequel elle qualifie ces propos de « menaces et d’intimidations ».

Pour EDH, ces propos traduisent une « positions tendancieuses et méprisantes à la limite extrémistes vis-à-vis des journalistes, des acteurs politiques et des défenseurs des droits de l’homme ».

Tout en condamnant haut et fort ce comportement, Me Jil-Benoît Afangbédji pense que seule la mise en œuvre des réformes institutionnelles et constitutionnelles, peut amener le Togo vers une élection présidentielle, dont les résultats seront acceptés par tous.

Publier un Commentaire