Election Présidentielle 2015 au Togo

La CENI rejette la demande du CAP 2015

Tafa tabiou Ceni

Ce jeudi lors de la dernière réunion du comité de suivi du processus électoral, le président de la CENI Taffa Tabiou a annoncé l’adoption du bulletin de vote avec l’ordre horizontal et la méthode de centralisation des résultats « Succès », propositions fortement contestées par le CAP 2015.

 

Mardi dernier par un courrier, les représentants de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), parti membre du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) représenté par le candidat Jean-Pierre Fabre à la prochaine élection, ont fait part au Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Taffa Tabiou, de leur désapprobation sur l’adoption du bulletin de vote avec l’ordre horizontal des candidats et la méthode de centralisation des résultats « Succès ».

Pour la transparence, l’équité et la fiabilité, le CAP 2015 réclame le bulletin de vote avec l’ordre vertical et la centralisation des résultats par procès verbaux physiques.

Mais ce jeudi 9 avril 2015, la CENI met fin à ce polémique. Lors de la dernière réunion du comité de suivi du processus électoral, la CENI a annoncé l’adoption du bulletin et le « Succès » contestés par le CAP 2015.

D’après madame Isabelle Améganvi de l’ANC très énervée, c’est le président de la CENI Taffa Tabiou qui aurait délibérément voulu apporter une innovation sur le bulletin de vote. C’est donc lui qui aurait décidé de maintenir le bulletin de vote à l’horizontal, contesté par le CAP 2015, pour permettre au Président sortant Faure Gnassingbé, de se retrouver en première position au lieu de la dernière, selon le tirage au sort.

Elle soutient également que sur les 5 candidats, seul celui du parti UNIR de Faure Gnassingbé est d’accord avec la procédure de centralisation des résultats « Succès ». Les 4 autres ne sont pas pour et pourtant, c’est ce qui a été adopté.

Le CAP 2015 ne compte pas baisser les bras, il compte continuer par contester ces 2 propositions de la CENI jusqu’à la dernière heure.

Publier un Commentaire