Societé

Le MJPG invite la STT à privilégier le dialogue

 majorité silencieuse

Le MJPG ou la Majorité silencieuse, a lors d’une conférence de presse animée ce 31 mars, invité la Synergie des Travailleurs du Togo (STT), à retourner à la table des négociations avec le gouvernement et les autres centrales syndicales.

 

Le 31 mars dernier, la Majorité silencieuse, une association proche du parti au pouvoir UNIR, était devant les Hommes de médias pour se prononcer sur la crise sociale que traverse le Togo depuis plusieurs mois.

Après avoir cité les efforts du gouvernement en faveur des travailleurs togolais ces 10 dernières années, monsieur Hubert Atouyo et son équipe ont étalé des chiffres.

Selon le MJPG, l’effectif des agents de la fonction publique serait passé de 20.527 à 51.378 de 2004 à 2015.

« Les instituteurs du primaire de catégorie B sont passés de 65.534 f à 136.626 FCFA, les professeurs de catégorie A2 sont passés de 96.116 en 2005 à 184.660 f et les professeurs de catégorie A1, de 113.593 FCFA en 2005 à 206.698 f CFA (…).

A titre d’exemple, le salaire des gardes malades en début de carrière est passé de 26.592 FCFA en 2005, à 86.737 FCFA actuellement, tandis que les moniteurs et assimilés de catégorie D de l’enseignement qui avaient un salaire mensuel de 23.592 en 2005, gagnent aujourd’hui 84.237  FCFA» poursuit le mouvement.

Au vu de tous ces calculs, la Majorité silencieuse pense que la STT devrait saluer les efforts réalisés par le gouvernement togolais, et privilégier la voie du dialogue pour régler cette crise qui ne fait que perdurer.

Le MJPG par la voie de son porte-parole Hubert Atouyo, invite les parents d’élèves à demander à la Synergie des travailleurs du Togo (STT), de retourner à la table des négociations avec le gouvernement.

Publier un Commentaire