Election Présidentielle 2015 au Togo

Présidentielle 2015 au Togo : John Mahama devant la presse

 mahama faure gnassingbe

Après une rencontre avec les 5 candidats et avec la CENI ce 20 avril à Lomé, où les différents problèmes liés au prochain scrutin ont été énumérés, le Président du Ghana John Mahama Dramani, le président en exercice de la CEDEAO, recommande à la CENI de donner une conférence de presse.

 

Dans le cadre de la présidentielle 2015 au Togo, le président du Ghana John Mahama Dramani, le président en exercice de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), a effectué un second passage au Togo ce 20 avril. Il était devant la presse togolaise après avoir rencontré les 5 candidats en lice pour la compétition et la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Lors des discussions, John Mahama affirme avoir écouté chaque parti et avoir recueilli de différentes inquiétudes par rapport au bon déroulement du scrutin, ainsi que des explications de la CENI. Par rapport aux problèmes de bulletin de vote, de la méthode de centralisation des résultats « Succès », de vote anticipé des anciens combattants évoqués par les 4 candidats de l’opposition, la CENI a donné d’amples explications, ce qui a amené le président de la CEDEAO, à mettre toutes ces mésententes sur le dos d’une manque de communication de la CENI à l’endroit des candidats.

Afin de résoudre ce problème, John Mahama demande donc à la CENI de faire une sortie médiatique avant la tenue du scrutin présidentielle le 25 prochain, pour passer au peigne fin tous les points de divergences qui s’imposent actuellement entre elle et les 5 candidats.

Par ailleurs, le président de la CEDEAO appel la classe politique à accepter les résultats qui seront proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) après le 25 avril. Dans le cas contraire, il exhorte ceux qui vont vouloir réclamer ou contester les résultats, de le faire par des voies de recours légales selon les textes en vigueur au Togo, dans le but d’éviter toutes formes de violences.

Dans le même esprit, le président John Mahama a invité les médias togolais et étrangers présents au Togo dans le cadre du processus électoral, de ne pas proclamer les résultats, avant les résultats officiels de la CENI.

 

Publier un Commentaire