Election Présidentielle 2015 au Togo

Présidentielle 2015 au Togo : la CENI fait le point

 ceni togo

La CENI a donné une conférence de presse ce jeudi 23 avril 2015, afin de clarifier sa position sur un certain nombre de choses notamment le mode de transmission et de gestion des résultats « Succès », méthode contestée par certains candidats en lice pour la présidentielle.

 

Depuis quelques jours, dans l’organisation de l’élection présidentielle du 25 avril prochain, le mode de collecte des résultats « Succès », proposé puis adopté par la CENI, est vivement contesté par la plupart des candidats de l’opposition. Le Président John Mahama du Ghana, président de la CEDEAO, lors de son dernier passage à Lomé et après avoir écouté les candidats puis la CENI sur le problème, a reproché à la CENI un déficit de communication.

La CEDEAO a donc recommandé à la CENI de donner une conférence de presse, afin de fournir des explications aux candidats sur sa position sur un certain nombre de choses notamment le mode de transmission et de gestion des résultats « Succès », avant le scrutin proprement dit c’est-à-dire le 25 avril.

Ce jeudi 23 avril, la CENI a donc organisé cette rencontre au cours de laquelle, elle a clarifié tous les points de divergence entre l’institution et les candidats, à savoir la question du bulletin de vote, les modalités de vote et le mode de transmission et gestion des résultats.

Pour la CENI, « Succès » est fiable et a été choisi car il permet :

  • D’informer la CENI en un temps réel sur les dysfonctionnements dans les bureaux de vote, et ainsi, la CENI se charge de trouver rapidement une solution ;
  • D’informer la CENI sur les taux de participation des électeurs dans les bureaux de vote ;
  • De remonter les résultats et de
  • Compiler partiellement les résultats des bureaux de vote.

La CENI a encore une fois rassuré les candidats ainsi que toute la population, en insistant sur la fiabilité de ce système électronique « Succès », et en déclarant que « Succès » ne remplace pas le système de collecte des résultats par procès verbaux physiques mais, permet tout simplement à ce scrutin de bénéficier des atouts de la technologie.

Malgré ces explications, notons que les émissaires du candidat du CAP 2015 Jean-Pierre Fabre, principal contestataire du « Succès », n’ont pas été rassurés. Ils sont repartis aussi lourds qu’ils étaient venus à cette rencontre.

Publier un Commentaire