Election Présidentielle 2015 au Togo

Présidentielle 2015 au Togo : La CENI rassure

Tafa tabiou Ceni 

Le Président de la CENI Taffa Tabiou, a fait une déclaration ce 20 avril à l’issue de sa rencontre avec le Président de la CEDEAO John Mahama Dramani, par rapport aux inquiétudes posées par les 4 candidats de l’opposition. « Nous sommes des arbitres, et nous souhaitons rester à la hauteur d’un arbitre juste » avait-il déclaré.
John Mahama en sa qualité de président de la CEDEAO, a rencontré ce lundi à Lomé, les 5 candidats en lice pour la présidentielle, afin de recueillir leurs impressions sur le déroulement du processus électoral.

Divers problèmes ont été posés par les 4 candidats de l’opposition notamment le problème du bulletin de vote, la méthode de collecte de résultats « Succès » et le vote anticipé des anciens combattants.

Le président de la CEDEAO par la suite, a rencontré la CENI, qui a donné elle aussi ses explications.

« La CENI pour ce qui la concerne s’efforce de préparer un terrain égal pour tous les candidats. C’est dans ce sens que nous avons pris des dispositions complémentaires au code électoral pour permettre de clarifier la situation.
Nous sommes des arbitres, il est vrai, mais nous souhaitons rester à la hauteur d’un arbitre juste et pour cela, nous demandons aussi l’indulgence des compétiteurs pour qu’ils sachent que nous avons besoin de leur compréhension.

Avant le début du match, s’ils ont besoin de clarification, nous sommes prêts, à les donner, au cours du match, s’ils ont besoin de clarification, nous sommes toujours prêts à les donner comme nous venons de le faire pour son excellence, le président en exercice de la CEDEAO. La CENI est disposée à jouer franc jeu.

Notre souhait, c’est qu’à la fin, tous les candidats puissent reconnaître que la CENI a fait un beau travail et que la vie continue de se dérouler normalement. Nous sommes des Togolais qui sont au service d’une cause nationale et nous ne pouvons pas souhaiter autre chose qu’une bonne issue.

Le Succès, c’est seulement le monitoring des opérations de vote, la transmission des résultats des bureaux de vote vers la CENI et l’aide à la centralisation au niveau des CELI. Ce n’est rien d’extraordinaire. L’ancien système n’est pas abandonné. Le code électoral l’a prévu et nous le pratiquons. Ceci ne vient qu’en complément et pour accompagner. Ce n’est pas le principal. C’est le code électoral qui reste le principal et nous utilisons la forme papier des procès verbaux des bureaux de vote, et les procès verbaux des CELI », déclaration du président de la CENI Taffa Tabiou à l’issue de la rencontre.

 

Publier un Commentaire