Coopération

Présidentielle 2015 : Le HCDH forme les observateurs

hcdh togo

800 observateurs des droits de l’homme issus de la société civile sont en formation depuis mercredi dernier à Lomé sous l’initiative Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme au Togo (HCDH-Togo).

 

Dans le but de passer une période électoral paisible avec le respect des droits de l’Homme au Togo, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme au Togo (HCDH-Togo), a lancé ce 1er avril à Lomé, l’organisation d’une une série de trente-cinq (35) sessions de formation, à l’endroit des observateurs des droits de l’homme, qui vont œuvrer sur le terrain pendant la période de la présidentielle du 25 avril prochain.

800 observateurs sont donc depuis mercredi, à l’école des notions des droits de l’homme. Ils auront pour mission lorsqu’ils seront déployés sur toute l’étendue du territoire : le monitoring, la collecte des informations relatives au cas de violation des droits de l’homme, avant, pendant et après l’élection présidentielle.

« Il faut qu’ils apprennent, qu’on fasse un petit rappel des principes des droits de l’homme, de l’importance de l’impartialité, de crédibilité et des vérifications des informations. Et surtout la façon de protéger les victimes ou les personnes censées être victimes de violation des droits de l’homme. Le but de notre observation c’est de prévenir les conflits », avait indiqué madame Olatokunbo Ige, présidente du HCDH-Togo.

Quant au ministre des droits de l’homme, de la consolidation de la démocratie Hamadou Yacoubou, chargé de la mise en œuvre des recommandations de la CVJR, cette élection présidentielle est une occasion pour le peuple togolais de prouver a ses partenaires, sa maturité et la crédibilité de ses institutions.

Pour rappel, ces 800 observateurs des droits de l’Homme sont différents des observateurs électoraux.

Publier un Commentaire