Media

Célébration de la Journée Internationale de la liberté de la presse au Togo

 journaliste media

A l’occasion de la 22ème édition de la Journée Internationale de la liberté de la presse au Togo célébrée le 3 mai dernier, les professionnels des médias se sont retrouvés autour d’une table de discussion ce mercredi 06 mai à Lomé, sous l’initiative de l’Union des journalistes du Togo (UJIT).

 

Ce mercredi, ils étaient nombreux, les professionnels des médias, à se réunir à la maison de la presse, pour une échange initiée par l’UJIT, à l’occasion de la 22ème Journée Internationale de la liberté de la presse au Togo.

Cette rencontre placée autour du thème « laisser le journalisme prospérer, vers une meilleure couverture de l’information, l’égalité des sexes et la sécurité à l’ère du numérique », a vu la participation de la ministre en charge de la Communication Madame Kouméalo Anaté, du Président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) Kokou Tozoun, du responsable du Centre d’information des Nations Unies (CINU), Olabiiré da Cruz, du président de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) Augustin Sizing, du président du Conseil National des patrons de presse (CONAPP) Jean-Paul Agboh et de la secrétaire générale de l’Union des journalistes indépendants du Togo (UJIT), Patricia Adjisseku.

Et puisqu’il s’agit de la célébration de la liberté de la presse au cours de cette rencontre, l’OTM a présenté un rapport sur l’état de la presse au Togo du 3 mai 2014 au 3 mai 2015.

D’après ce rapport, il y a eu certes des efforts réalisés dans le domaine mais, les difficultés des médias au Togo demeurent presque les mêmes qu’il y a un an. Mais ceci ne devrait pas amener les journalistes et tous ceux qui œuvrent dans le domaine à évoluer dans la médiocrité.

La ministre Anaté quant à elle, a exhorté ces professionnels des médias au respect des règles déontologiques de la profession du journalisme, en leur promettant l’accompagnement du gouvernement.

« C’est également le lieu de nous rappeler notre engagement commun à œuvrer pour l’émergence d’une presse responsable, professionnelle vers Le gouvernement, à travers mon département, continuera à soutenir, à accompagner du mieux possible cette belle et noble aventure que constitue le métier du journaliste. Le gouvernement poursuivra les efforts déjà entrepris pour améliorer l’environnement de travail des journalistes », avait-elle indiqué.

Espérons que d’ici 2016, d’importants progrès vont être réalisés en vue d’une complète liberté de la presse au Togo et l’épanouissement du journaliste.

Publier un Commentaire