Afrique

Robert Dussey part en guerre contre l’immigration clandestine

Robert Dussey

L’immigration clandestine fait de plus en plus de morts en Afrique. Il faut que « nos pays se penchent sérieusement sur la recherche des voies et moyens qui leur permettraient de s’attaquer vigoureusement aux causes de ce fléau », déclare le ministre des Affaires étrangères togolais Robert Dussey.

 

Des milliers de migrants africains périssent lors des immigrations clandestines. Selon les chiffres de l’OMS, en 2014, 3.300 personnes ont trouvé la mort pendant l’immigration clandestine. Cette année, le chiffre a déjà atteint 1.770 au 7 mai dernier.

Ce jeudi, 2000 migrants africains environ, ont été secourus en méditerranée au cours de diverses opérations réalisées par des navires de plusieurs nationalités et coordonnées par les gardes-côtes italiens.

Il faut coute que coute arrêter l’hémorragie.

Vendredi dernier, l’Union Africaine a tenu une réunion ministérielle à Victoria, réunion à laquelle a pris part le ministre des Affaires étrangères togolais Robert Dussey.

La question de l’immigration maritime a été abordée et le ministre Robert Dussey avait déclaré : « L’immigration clandestine fait d’innombrables victimes, hommes, femmes et enfants africains.  Aussi importe-t-il que nos pays se penchent sérieusement sur la recherche des voies et moyens qui leur permettraient de s’attaquer vigoureusement aux causes de ce fléau qui trouble la conscience humaine et donne une image non luisante de l’Afrique. Il urge d’y mettre fin ».

En novembre 2015, les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine sont attendus à Lomé pour une grande conférence sur la sécurité maritime.

En plus des problèmes maritimes comme la piraterie maritime, de pêche illicite, de trafics divers (armes, drogue), la question de l’immigration clandestine sera également à l’ordre du jour.

Publier un Commentaire