Media

Sit-in ce vendredi pour exiger la libération de Bonéro Lawson

Bonéro Lawson

Les organisations de presse du Togo appellent à un sit-in ce vendredi 22 mai 2015 devant les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) à Lomé, pour réclamer la libération du confrère Journaliste Bonéro Lawson.

 

Lisez plutôt l’annonce :
Le 19 mai 2015 vers 10h, Bonéro Lawson, Directeur de Publication du mensuel « La Nouvelle» a été kidnappé à quelques mètres de son domicile dans le quartier Hanoukopé à Lomé par des individus en tenue civile qui l’ont embarqué dans une voiture et l’ont conduit à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

C’est là qu’il a été informé d’une plainte déposée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Colonel Yark Damehame, qui l’accuse de publication sur Facebook d’articles attentatoires à son honneur, à l’honneur de sa famille et des menaces sur sa fille qui réside à Bordeaux en France. Après que ses matériels informatiques ont été emportés et fouillés en vain, le journaliste Bonéro Lawson est toujours gardé dans les locaux de la DCPJ pour une hypothétique audition. La manœuvre étant de le déférer après la garde-à-vue.

De tout ce qui précède, le Patronat de la Presse Togolaise, Journaliste pour les Droits de l’Homme et SOS Journaliste en Danger appellent tous les journalistes et tous ceux qui militent pour la liberté d’expression à un sit-in demain vendredi 22 mai 2015 à 8h00 devant la DCPJ pour exiger la libération sans condition de Bonéro Lawson.
Chères consœurs, chers confrères, si nous ne faisons rien, nous ouvrons la voie à l’arbitraire.
ENSEMBLE NOUS SOMMES FORTS !
NOUS SOMMES TOUS #BONERO LAWSON.
Pour le PPT Pour JDHO Pour SOS Journaliste en Danger
Zeus AZIADOUVO Carlos KETOHOU Ferdinand Ayité.

Mais d’après nos dernières informations, le lieu prévu pour le sit-in a été encerclé par des forces de l’ordre donc, le sit-in n’a pas eu lieu.

Publier un Commentaire