Economie

Togo : la grogne des transitaires

 grogne transitaire

Les déclarants en douanes réunis en syndicats manifestent contre des frais jugés « illégaux » qui leur sont imposés par le nouveau guichet unique SEGUCE.

 

Les transitaires crient leur ras-le-bol depuis vendredi dernier, à propos de certains frais supplémentaires que la Société d’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur (SEGUCE) leur demande de payer.

Le Collectif des Syndicat de déclarants en douanes condamne ces nouveaux frais qu’il qualifie « d’illégaux » et réclament le maintien du système actuel appelé « DS7 ».

Afin de se faire entendre par les autorités compétentes, et protester contre les frais supplémentaires de SEGUCE, le Collectif des Syndicat de déclarants en douanes a appelé ses membres à une grève ce mercredi 20 mai.

« SEGUCE ne nous permet pas de sortir à temps les marchandises et il y a d’autres frais supplémentaires qui sont venus se greffer aux montants initiaux et ces frais avoisinent 50.000 FCFA. Ce n’est pas acceptable » affirme le secrétaire général du Syndicat des transitaires et mandataires du Togo (SYNATRAM), monsieur Bonaventure Agbovi.

Pour rappel, la Société d’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur (SEGUCE) a été mise en place en juillet 2014 dans le cadre de l’application des réformes entreprises par l’OTR. Il est créé pour assurer la transparence dans les relations entre les acteurs du commerce et pour réduire au maximum les délais de traitement des marchandises.

Les transitaires et les déclarants en douanes, réussiront-ils par cette grève à faire changer d’avis SEGUCE ?

Attendons de voir la suite.

Publier un Commentaire