Media

Togo : Le Journaliste Bonéro Lawson arrêté ce mardi

 menotte

Le Directeur de publication du Journal « La Nouvelle » est en détention depuis ce mardi à la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) de Lomé. Il est accusé d’avoir écrit sur la famille du ministre Yark Damehame notamment sa fille Sirina qui réside à Bordeaux.

 

Ce mardi 19 mai 2015 vers 10 heures, le confrère journaliste, Directeur de publication du Journal « La Nouvelle » Bonéro Lawson-Bethum, a été kidnappé par des hommes en civils armés, juste à quelques mètres de son domicile. Ce n’est qu’après des recherches effectuées par des proches de monsieur Bonéro, qu’on a découvert qu’il était en détention à la Direction de la Police Judiciaire de Lomé (DJP).

Saisi par l’Affaire, Me Gil Benoit Afangbédji découvre plus tard qu’une plainte a été déposée contre Bonéro par le ministre de la Sécurité et de la protection civile le colonel Yark Damehane, au sujet d’un article que le journaliste aurait publié contre lui et sa famille notamment sa fille Sirina, qui poursuit actuellement ses études à Bordeaux.

Une perquisition a été faite chez le journaliste dans la même journée et un ordinateur, des disques durs, des journaux ont été saisi pour rechercher des preuves. Mais selon monsieur Zeus Aziadouvo, Directeur du quotidien « Liberté », « aucune preuve n’a été trouvée chez lui » et pourtant, l’homme est toujours gardé dans les locaux de la DPJ pour des raisons d’enquête.

L’avocat de monsieur Bonéro Me Gil Benoit Afangbédji, défenseur des droits de l’homme, condamne la façon dont Bonéro a été enlevé, et préconise que selon la loi une convocation devrait lui être adressé.

« SOS Journaliste en Danger » par un communiqué, dénonce également cet acte et réclame la liberté immédiate du confrère. D’après Ferdinand Messan Président de « SOS Journalistes en Danger », ce kidnapping constitue une véritable menace pour la liberté d’expression et la paix sociale au Togo.

Qu’a écrit exactement Bonéro dans son article ?

Nous y reviendrons.

 

Publier un Commentaire