Economie

Togo : Le prix du bol de maïs connait une flambée

 Maïs au Togo

En quelques jours, le prix du bol de maïs est passé de 400 à 600 Fr Cfa sur les marchés de Lomé la Capitale du Togo. Pourquoi une augmentation aussi rapide du prix de ce céréale qui sert à préparer l’aliment de base des Togolais ?

 

A Lomé, le bol du maïs coûte à présent 600 Fr Cfa au lieu de 400 Fr Cfa il y a quelques jours. En moins d’un mois, le prix du bol de ce céréale a augmenté de 200 Fr Cfa.

Pourquoi cet accroissement brusque ?

Plusieurs éléments de réponses dans nos enquêtes.

D’abord d’après les bonnes dames qui sont dans ce commerce, le maïs n’est plus sur les marchés d’approvisionnement proches de Lomé dans la région maritime et des plateaux. Même les agriculteurs qui en ont dans ces deux régions, gardent soigneusement leurs stocks pour les revendre, lorsque les prix seront plus en hausse. Les bonnes dames sont obligés de se rendre au nord du Togo jusqu’à Dapaong, avant de s’approvisionner en maïs pour Lomé. Mais là également, le bol coûte 400 Fr Cfa, ce qui fait qu’arrivé à Lomé, il faut le revendre à 600 Fr Cfa au moins avant de pouvoir réaliser un petit bénéfice.

Ensuite, quant aux agriculteurs, c’est le manque de pluie qui est à l’origine de la hausse du prix du maïs au Togo. Les jeunes pousses ont été brûlées par le soleil à cause de l’absence de pluie.

Mais enfin, selon le professeur Isidore Djamé de l’Université de Lomé, les mois de mars, avril et mai sont habituellement des mois où le maïs se fait rare au Togo. La question d’absence de pluie est un faux problème selon lui. « Même s’il pleuvait, le maïs serait dans les champs en ce moment » avait-il affirmé.

Que faire alors face à cette situation ?

L’Etat togolais doit d’ores et déjà amener les agriculteurs à pratiquer des techniques d’irrigation. C’est par ce seul moyen qu’on peut solutionner le problème d’absence de pluie.

Publier un Commentaire