People - ShowBiz

Le torchon brûle entre King Mensah et son manager

 king mensah 2

L’artiste de la chanson togolaise King Mensah, il y a quelques jours, a déclaré à ses fans sa neutralité en ce qui concerne la campagne électorale. Il a affirmé s’être retrouvé par erreur, directeur artistique d’un clip de la campagne électorale en faveur d’un parti politique, explication qui a fait réagir bon nombre de togolais.

 

Selon les commentaires, d’aucuns pensent, que c’est une façon pour l’artiste de nier quelque chose qu’il a fait mais, en réalité, il y a anguille sous roche. King Mensah aurait réellement été victime d’une trahison de la part de son Manager et ami de longue date Landry Têko.

Voici les faits racontés par un fan, très proche de l’artiste :

« De grandes tensions règnent en ce moment entre l’artiste King Mensah et son manager Landry Têko. King accuse ce dernier de trahison.

En effet, une agence voulant confier la réalisation d’une chanson à King dans le cadre de la campagne électorale a contacté son manager. Ce dernier fit un budget sans mettre au courant l’artiste, qu’il présenta à l’agence et obtenu le financement. Sans aviser réellement son artiste il organisa de son propre chef la réalisation du projet en invitant des artistes (des artistes très proches de King : Poundy Cissé, Kossi Apeson, Eugène ablodevi … dans l’intention de consolider ses convictions qui sont de faire croire à l’agence de la coopération de l’artiste qui jusque-là est toujours resté strict sur sa neutralité en ce qui concerne les CAMPAGNES électorales).

King Mensah plutôt concentré en ces temps sur sa tournée nationale pour la paix en période électorale avec le PNUD et sa prestation à l’Olympia de paris ne se doutait de rien. Tout ce qu’il savait c’est que son manager travaillait sur un projet car ce dernier lui en a parlé sans pour autant préciser son implication.
L’agence ayant financé le projet, surtout pour obtenir la participation de King Mensah attendait donc des retours. Afin de pouvoir répondre à son obligation envers l’agence, Mr Landry colla le poste de directeur artistique (Poste pour laquelle il a également encaissé le cachet) à son artiste et le notifia ainsi sur les œuvres sans l’accord de ce dernier.

Je me demande comment des gens peuvent agir de la sorte. Mr Landry a été un ami du quartier que King a accueilli chez lui et en a fait son frère puis son manager dès ses débuts en 1996. Comment a-t-il pu plonger quelqu’un à qui il devrait être dévoué et reconnaissant dans une telle posture ?
Monsieur Landry n’as pas seulement déçu King Mensah mais aussi nous tous qui sommes fans de ce dernier. ».

Affaire à suivre.

 

Publier un Commentaire