Politique

Ministère des Droits de l’Homme absent dans le gouvernement Klassou

kesako

La nouvelle équipe gouvernementale présentée ce dimanche 28 juin au public togolais, ne comporte pas de ministère des droits de l’Homme. Ce département ministériel jadis, dirigé par l’ex ministre Amadou Yacoubou, restera t-il orphelin ?

Le gouvernement du Premier Ministre Komi Klassou est enfin formé avec des surprises.
La nouvelle équipe est composée de 23 ministres plus le Chef du Gouvernement qui est le Premier Ministre.
Les ministres comme Koffi Essaw, Angèle Amouzou-Djaké, Ahoéfa Dédé Ekue, Germaine Anaté Kouméalo, Dammipi Noupokou, Kako Nubukpo, Mawussi Djossou Semodji, Bissoune Nabagou, Christian Trimua et Hamadou Yakoubou, ne figurent plus dans le gouvernement formé. La plupart a été remplacé mais, aucun nouveau ministre n’a été attribué au ministère des droits de l’Homme, tenu depuis 5ans par l’ex ministre Hamadou Yacoubou.
La suppression de ce ministère du gouvernement suscite de part et d’autres des inquiétudes et fait couler beaucoup d’encres, puisqu’elle intervient à 48 heures de la fermeture officielle du bureau du Haut Commissariat des Nations Unies au Droits de l’Homme (HCDH) au Togo.
Me Raphael Kpandé Adjaré Président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH), affirme ce 29 juin sur les ondes d’une radio locale son indignation face à la suppression de ce ministère du gouvernement Klassou, acte qui ne favorise guère la promotion des Droits de l’Homme dans le pays.
Le départ du HCDH au Togo, serait-il à l’origine de ce changement au niveau du gouvernement ?
En tout cas, nul ne le sais pour l’instant.

Publier un Commentaire