Faits divers

Plus de sport de masse sur le campus de Lomé !

sport campus lome

A cause des « comportements inciviques » menés par certains groupes organisés, le président de l’Université de Lomé vient d’interdire le sport de masse sur le campus universitaire de Lomé.

 

Faire du sport est-ce synonyme de faire du désordre ou du bruit ?

Et bien la question reste posée mais, pour l’heure, il n’est plus possible d’aller mener des activités sportives dans l’enceinte de l’université de Lomé les samedis matins ni les autres jours.

Un communiqué du 15 juin dernier, signé par le président de ladite université, interdit formellement le sport de masse sur le campus. Pour justifier cette décision, la présidence de l’université indique que des groupes organisés se livrent à des actes inciviques lors du sport de masse, faisant entrave à la circulation sur le campus, et même au bon déroulement des cours et TD.

Selon madame Kpégba, enseignante à l’université de Lomé sur une radio privée de la place, il s’agit d’un problème qui n’a que trop duré.

« Les professeurs n’ont plus le droit de circuler sur le campus les samedis. Ces gens qui viennent faire du sport tapent sur les voitures des collègues qui veulent frayer un chemin pour aller donner le cours aux étudiants. Ces derniers qui, à moto, veulent aussi arriver dans les amphis sont parfois tabasser. Il est fréquent de voir des ballons rentrer dans les classes en plein cours », explique t’elle.

Le campus universitaire est un lieu idéal pour mener des activités sportives en groupe mais, après tout, c’est d’abord un milieu d’étude où enseignants et étudiants ont tous besoin du calme pour travailler.

Publier un Commentaire