Politique

Y a-t-il vraiment un opposant politique au Togo ?

opposition togo

La politique Togolaise est gangrenée par toute une ribambelle de maux. Mais la plupart du temps, ces maux sont causés par les mésententes entre les responsables des partis d’opposition. L’on dirait que tous luttent pour leurs intérêts personnels. La question qui revient sur les lèvres est de savoir s’il y a un opposant au Togo ?

La question mérite d’être posée. Les leaders des partis politiques de l’opposition ne cessent de surprendre et de décevoir le peuple. Alors qu’ils sont sensés fédérer leur force pour la conquête du pouvoir. Ils passent leur temps à se poser des peaux de banane.

L’actualité politique en dit long. Les responsables d’un front conjoncturel qui avait pour objectif d’obtenir l’alternance se désolidarisent. C’est soit un leader politique qui monte au créneau pour charger les autres. Point n’est besoin de citer de noms des fauteurs de troubles.

Mais le résultat de toutes ces brouilles est que le peuple perd confiance c’est le rêve pour l’alternance qui prend un coup.

Jadis, Gilchrist, président de UFC était l’idole du peuple. Une figure emblématique qui drainait toute une déferlante dans les rues de Lomé. In extremis, il a été désavoué par le peuple, car il s’est allié au régime en place pour aller à la mangeoire.

Aujourd’hui, c’est le tour de Jean Pierre Fabre, le président de l’Anc d’être en désaccord avec ses frères de lutte. Il nous souvient que ce dernier, a aussi drainé dans les rues de Lomé une horde de personnes chaque samedi, accompagné de certains responsables politiques qui aujourd’hui lui ont tourné dos.

Il est accusé par certains d’avoir trahi le peuple en se présentant à l’élection présidentielle du 25 avril dans des conditions kafkaïennes. D’autres le taxent d’extrémistes et l’accusent d’avoir dépensé seul une forte somme d’argent récoltée auprès de la diaspora. Chacun tire la couverture vers son côté pour se justifier et les versions divergent d’un leader à un autre.

D’après certains analystes, aucun d’entre eux n’a la carrure d’opposant ou de rassembleur. « Toute la classe politique de l’opposition togolaise est à revoir. Ils se disputent pour leurs propres intérêts », a fait remarquer un observateur.

A suivre de près les réactions de la population ces derniers jours, il est visible que beaucoup ont perdu confiance aux opposants et attendent juste qu’un miracle se produise.

Source: icilome.com

Publier un Commentaire