Jeunesse et emploi

Atakpamé à l’honneur du 5è Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo

fsstt
Après Lomé en 2005 et 2008, Kara en 2010 et Kpalimé en 2012, les acteurs du monde de travail se donnent encore rendez-vous du 22 au 25 septembre prochain à Atakpamé, ville surnommée « la ville des sept collines », située à environ 164 km au nord est de Lomé. C’est à la faveur de la 5è édition du Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT) axée sur le thème : « Protection sociale, dialogue social et démocratie : 3 facteurs clé pour la paix sociale et le développement humain durable en Afrique ». Les couleurs ont été annoncées mardi lors d’une conférence de presse à Lomé.
Environ 200 participants sont attendus à ce colloque, dont des organisations syndicales, du patronat, des organisations de défense et de promotion des droits humains, des mouvements sociaux, des mouvements d’église, des réseaux thématiques, des fédérations d’Ong, des mouvements paysans, des directions et départements techniques des ministère du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale du Togo.
Comme nouveauté introduite dans l’organisation de ce 5è Forum, la participation des des délégués syndicaux, des représentants des OSC et des réseaux thématiques de protection sociale du Bénin, du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, du Mali, de la Guinée, du Sénégal et du Togo, des représentants des partenaires techniques et financiers dont l’Ong belge Solidarité Mondiale (WSM), le CCFD-Terre Solidaire de la France et le PASCRENA du Togo. A noter également que la rencontre a bénéficié en partie de l’appui financier de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).
A en croire les organisateurs, la rencontre d’Atakpamé vise à poser clairement ses préoccupations sur la relecture des questions liées au dialogue social, à l’extension de la protection sociale et de la démocratie au Togo et dans l’espace sous régional, à la lumière des progrès sociaux, économiques et démocratiques.
Pour ce faire, ils entendent donc susciter une prise de conscience générale des participants à ce forum et renforcer leurs capacités d’actions et les liens de solidarités des organisations syndicales et des OSC dans la perspective des actions communes de plaidoyer et de lobbying pour la transformation sociale, économique, démocratique et politique au Togo et dans l’espace sous régional avec pour motivation majeure: « Un autre Togo est possible », « Une nouvelle Afrique est possible » .
Justifiant le choix du thème, Komla Nouwossan, le porte-parole du forum a laissé entendre que  » chaque pays est supposé avoir une politique pour la promotion du travail décent; et qui dit travail décent suppose un certain nombre de piliers dont la protection sociale pour assurer la prévoyance pour tous. Egalement,  sans le dialogue social, les conflits entre employeurs et employés ne peuvent pas être résolus; sans le dialogue social, les travailleurs ne peuvent pas connaitre d’amélioration de leurs conditions de travail; sans le dialogue social, l’employeur ne peut pas bénéficier de la productivité pour faire croître son entreprise. La démocratie qui suppose que nous avons toutes les libertés à savoir la liberté syndicale, la liberté des droits humains, la liberté civile, la liberté politique, si ces éléments ne sont pas réunis, nous ne  pouvons pas discuter et s’entendre sur un certain nombre de choses ».
« Au Togo, ces trois thématiques sont en cours mais il faut souligner que que les uns et les autres peuvent noter des insuffisances », soutient M Nouwossan.
Au sortir de ce Forum, le Togo et la sous région ouest-africaine bénéficieront de plusieurs retombées positives en termes de renforcement des liens de coopération sur des sujets d’intérêt commun, mais aussi de consolidation de la transformation sociale, de la démocratie, de la bonne gouvernance sociale, économique et politique.
Initié par l’association Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD), le FSSTT se veut un carrefour d’échanges, de rapprochement de toutes les tendances confondues, pour articuler des actions communes porteuses de changement des conditions de travail et de vie des travailleurs et des citoyens du Togo.
C’est un espace ouvert de dialogue, de réflexion et de formulation d’alternatives pour la promotion des droits économiques, sociaux et culturels des travailleurs et ceux des citoyens du Togo d’une part, et d’autre part, un espace national d’échanges sur les problématiques et les grands enjeux du pays afin de déterminer des actions de transformation sociale, économique et politique.

Publier un Commentaire