Societé

CJD : Un geste simple mais qui sauve des vies au Togo

Kovi Adanbounou
Dans son élan de solidarité, le gouvernement togolais ne cesse de multiplier des actions pour soutenir les couches les plus vulnérables. Vu  les innombrables charges de l’Etat,  des initiatives privées sont les bienvenues afin de soutenir ces  politiques.
C’est dans cette optique que le Collectif des Jeunes pour le Développement(CJD), a lancé mardi 22 septembre 2015 à Lomé, son projet dénommé « Un geste pour une vie », pour venir en aide d’une manière ou d’une autre aux concitoyens en difficultés.
Pour Kovi Adanbounou, le président national du CJD, il s’agit de motiver, inciter les personnes de bonne volonté à exprimer leur compassion à l’égard de leur frères, sœurs, amis, voisins élèves, étudiants en acceptant de leur faire un geste qui sauve la vie.
Les bénéficiaires directes du projet sont entre autres les élèves ou étudiants, les malades qui manquent de moyens pour s’offrir les soins appropriés. Le geste concerne aussi des premiers soins aux accidentés.
Dans l’exécution dudit projet, il est prévu l’ouverture très prochaine d’un compte bancaire où toute personne de bonne volonté qui souhaiterait contribuer à ces actions de solidarité, peut le faire en toute simplicité en monnaie sonnante ou par transfert d’argent sur les comptes ouverts au nom du projet.
Pour les dons en nature tels que les fournitures scolaires, les vêtements, les produits pharmaceutiques et les vivres, ils doivent être mis en colis, déposés et enregistrés au bureau du comité de collecte et de gestion des dons.
Ces dons seront ensuite mis à la disposition des bénéficiaires par le canal des organisations d’assistance sociale, partenaires du CJD.
« Par souci de transparence et de la bonne gestion des dons collectés, un rapport de gestion sera rendu public par voie de presse à la fin de chaque mois », a rassuré M Adanbounou.
« Nous sommes convaincus qu’un geste, aussi petit qu’il soit, au nom de la solidarité, peut sauver une vie quelque part au Togo », croit fermement l’initiateur du projet, qui lance un appel à l’endroit de la diaspora togolaise à adhérer au projet.

Publier un Commentaire