Jeunesse et emploi

Fin du 5è FSSTT: De meilleures conditions de vie et de travail des Togolais recommandées !

Yves Komlan Dossou
La 5e édition du Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT), laquelle s’est tenue du 22 au 25 septembre 2015 à l’Évêché d’Atakpamé (environ 160 km au nord de Lomé), est rentrée dans l’histoire et ce depuis vendredi dernier, sur une note de satisfaction aussi bien de la part des organisateurs que des participants.
Les travaux étaient axés sur le thème:  « Le dialogue social, la protection sociale et la démocratie : trois facteurs clés pour la paix sociale et le développement humain durable en Afrique ».
Plus de 150 délégués issus des organisations syndicales, patronales, de la société civile, des partis politiques, du gouvernement, des organisations de défense et de promotion des droits humains, des mouvements sociaux, des mouvements d’église, des réseaux thématiques, des fédérations d’Ong, des mouvements paysans, des directions et départements techniques des ministère du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale du Togo, ont pris part à cette rencontre qui avait pour objectifs de « susciter une prise de conscience générale d’envergure nationale et de renforcer les capacités d’actions et les liens de solidarité des organisations syndicales et des organisations de la société civile dans la perspective des actions communes de plaidoyer et de lobbying sur les différentes thématiques débattues ».
Le FSSTT demeure donc un carrefour d’échanges, de rapprochement des citoyens toutes tendances confondues, pour articuler des actions communes porteuses de changement des conditions de travail et de vie des travailleurs et des citoyens du Togo.
Après donc 10 ans d’organisation du Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo, Yves Komlan Dossou, (photo) le coordonnateur de l’Ong SADD, initiatrice du forum, se réjouit que « beaucoup de résultats ont été atteints en terme de transformation sociale, notamment l’institutionnalisation d’un cadre de dialogue social (le Conseil National du Dialogue Social), l’adoption d’un nouveau Code du Travail, un nouveau Code de Sécurité Social avec extension de la sécurité sociale au secteur de l’économie informelle, la création de la Cour des Comptes, l’adoption d’une nouvelle loi portant Statut de la Zone Franche avec pour effet l’application intégrale du Code du travail ».
Même si ces dispositions ne sont pas intégralement appliquées, souligne M Dossou, « elles constituent des avancées notables en termes de volonté politique vers la restauration sociale ».
Que retenir de cette 5è édition? A cette question, Yves Dossou répond en ces termes: « Ce qu’il faut retenir de ce Forum est tout d’abord le nombre record de participants (plus de 150) et le fait que cette 5è édition marque les 10 ans du lancement de ce vaste mouvement citoyen. En plus, le mouvement qui est en train de s’internationaliser,  a connu la participation de cinq autres pays de l’espace communautaire UEMOA et de la CEDEAO ».
Revenant sur l’impact réel de ce forum sur la vie des travailleurs togolais, ce dernier a souligné qu’il n’est pas « très tangible » aujourd’hui mais « les conditions pour un impact réel à moyen terme et à long terme, sont créées ».
« Ce qui a  plus d’impact réel, c’est que les décideurs politiques sont très attentifs aux recommandations du Forum  et s’appliquent à relever les défis en lien avec ces recommandations. Le Forum est devenu un véritable espace national d’échanges, de réflexion, d’analyse et de proposition d’alternatives face aux grands enjeux sociopolitiques nationaux », a-t-il précisé.
A noter que les travaux de ce 5e Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT) ont été sanctionnés par une déclaration dite « Déclaration d’Atakpamé », laquelle fera l’objet de publication dans les prochains jours.

Publier un Commentaire