Jeunesse et emploi

Ouverture du 5è FSSTT : Ça grouille de monde syndical à l’Évêché d’Atakpamé !

Ouverture du 5è FSTT

La 5è édition du Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT) s’est ouverte mardi 22 septembre 2015 dans la capitale togolaise. Les travaux se poursuivent à Atakpamé (environ 160 km au nord de Lomé) qui accueille ce rendez-vous qui réunit environ 200 acteurs du monde du travail, issus de divers horizons, notamment de la sous région ouest-africaine. 

En ouvrant cette rencontre, le Secrétaire général du ministère de la Fonction publique, représentant le ministre de Tutelle, s’est félicité de l’organisation de ce forum qui, selon lui, « contribue à la conscientisation de la société civile et au respect des valeurs fondamentales et universelles ».

« Nous restons convaincus que cet espace national d’échanges, de réflexions, d’analyses et de propositions d’alternatives, renforcera la synergie et les capacités des organisations associative et syndicale dans l’observation et l’analyse des problématiques liées aux grands enjeux nationaux », a indiqué le ministre Gilbert Bawara, par la voix de son représentant.

Ce dernier a fait savoir que « cet espace permettra également aux acteurs de s’entendre sur une vision commune afin d’en arriver à un plus grand consensus sur les priorités de collaboration et leur capacité à contribuer au choix des politiques publiques ».

Le représentant du ministre de la Fonction publique se dit persuadé que « la participation des responsables syndicaux des pays frères et amis à ce 5è FSSTT, balisera la voie pour des initiatives sous régionales voire régionales où les syndicats africains seront amenés à se prononcer sur les grands enjeux sociaux, économiques et politiques du continent »

Jugeant « satisfaisantes », les recommandations des éditions antérieures du Forum, il a invité les participants à « un travail d’ensemble bien fait ».

« La classe syndicale togolaise doit aider le gouvernement à faire face aux défis », a enfin martelé le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Réforme administrative.

Dans son intervention, François Agbo, le président du comité d’organisation du forum, a exposé pour sa part, ses inquiétudes vis à vis de la participation à cette rencontre, de la délégation du Burkina Faso ainsi que les officiels de l’UEMOA.

A rappeler que les vols en provenance du pays des hommes intègres, ont été annulés mardi, compte tenu du coup d’Etat militaire ayant renversé les institutions de la République du Burkina Faso. Une situation regrettable pour les organisateurs de ce forum, d’autant plus que les citoyens de ce pays ont vécu des des journées et des nuits terribles. 

Tout en rappelant les enjeux de ce forum et ses retombées, pour l’épanouissement des travailleurs pour le Togo et la sous région, le coordonnateur général de l’Ong SADD, Yves Komlan Dossou, initiateur du FSTT, se dit « certain et convaincu » que les objectifs que les objectifs fixés seront atteints, vu l’engagement et la détermination des uns et des autres.

Le FSSTT s’inscrit dans une dynamique de restauration sociale, et d’humanisation des milieux et conditions de travail et de vie des travailleurs et des citoyens du Togo.

Publier un Commentaire