People - ShowBiz

AL NUBU devient officiel avec « Certitudes Amères »

 

AL NUBU 1

Une nouvelle ère s’ouvre sur la musique Jazz au Togo avec la sortie du tout premier opus de l’artiste AL NUBU, baptisé « Certitudes Amères ». Composé de 6 titres, lesquels sont chantés en Français, en Anglais en Mina du Togo, l’album est disponible sur le marché du disque depuis environ deux semaines et traite des questions existentielles. 

On y retrouve les titres comme : « Ton père », « Ave Maria », « Infortune », « They don’t care », « Flamme illégitime » et « Certitudes amères ». Et c’est M’Bolo Music qui en assure la

« Ton père, un morceau à écouter à tout prix, évoque la difficulté qu’a un père à se raconter et celle d’un enfant à toujours comprendre les motivations des décisions de son père. 

« They don’t care », un autre titre phare de l’album, dénonce pour sa part, l’exposition de la femme à toutes sortes malheurs alors même qu’elle est utilisée pour des propagandes exhibitionnistes liées à la mondialisation. 

Dans ses explications, l’artiste présente« Certitudes Amères » comme un heureux aboutissement mais également et surtout une volonté d’en finir avec un passé.

En d’autres termes, l’album parle de l’échec d’une relation amoureuse et les regrets de ne l’avoir pas pu rendre durable. Aussi, se veut-il assez sensuel avec des humeurs douces amères, parfois légères et par moment graves.

Professeur d’anglais, féru du jazz, Al Nubu entend apporter ce que les artistes classiques ont offert à l’humanité.

L’artiste compositeur, interprète et pianiste s’attache au Jazz par les morceaux de Nat King Cole, Ray Charles, Sara Vaughan et récemment Cassandra Wilson. Par ailleurs il se dit également influencé par Claude Nougaro, Francis Cabrel et Henry Salvador.

« J’aime tous les genres de musique bien arrangée, mais j’ai surtout du penchant pour la musique classique et particulièrement les opéras de Puccini », a laissé entendre Alexandre Nubukpo alias Al Nubu.

A travers la musique, il entend transmettre non seulement la connaissance qu’il a de la vie mais et aussi la foi chrétienne.

Enregistré dans un studio de la place, l’album « Certitudes amères » s’arrache au prix de 5000 F CFA. Un prix bien étudié et qui en dit long sur la qualité de l’oeuvre. Soutenez l’artiste ! Acheter son oeuvre, mais l’original. La copie tue l’artiste !

Publier un Commentaire