Faits divers

Administration pénitentiaire : Le Directeur Idrissou Akibou accusé de malversation financière

Le 07 septembre 2014, le concert de solidarité au profit des détenus du Togo a tenu toutes ses promesses. « Ensemble mobilisons-nous pour la santé des détenus », c’était le thème de cette deuxième édition.

Dans la grande salle de spectacle du Palais des Congrès, le public qui a effectué massivement le déplacement a été servi pendant plusieurs heures par les belles prestations de plusieurs artistes togolais dont King Mensah, Mme Pasteur Abitor, Dela Delali, Rev. Père Pierre Noagbodji, Mgr Nicodème Barrigah. La mobilisation a été effective et a permis de faire une recette de huit millions trois cent quarante-cinq mille sept cent cinquante (8.345.750) F. CFA. Une somme destinée « à acheter des produits pharmaceutiques pour les détenus des prisons du Togo ».

Malversation. Ces fonds récoltés qui devaient être gérés par l’OCDI-Togo (Organisation de la Charité pour un développement intégral), s’étaient curieusement retrouvés dans les mains du Directeur de l’Administration pénitentiaire, Idrissou Akibou et son « associé » Coco de Kofi, ex-détenu. Ces derniers sont accusés de malversation. Les huit millions trois cent quarante-cinq mille sept cent cinquante (8.345.750) F. CFA ont été mal gérés.

«Les produits livrés ne couvrent pas la totalité des fonds collectés. Les médicaments achetés n’atteignent même pas un million et demi. A la conférence de presse du 09 octobre 2014, le Directeur de l’Administration pénitentiaire M. Idrissou Akibou, a déclaré à la presse que cette somme va servir à acheter les produits pharmaceutiques pour les prisons civiles du Togo.

Mais les produits achetés ont une valeur de 1.300.000 F CFA », a attesté une source proche du dossier. Les 7 000.000 F.CFA ont été purement et simplement détournés par ceux-là qui ont géré les fonds, martèle notre source. Même « les produits pharmaceutiques achetés depuis octobre 2014 n’ont été répartis et envoyés dans les prisons qu’en juillet 2015. Le Directeur de l’Administration pénitentiaire Idrissou Akibou et l’ex-détenu Coco de Kofi croyaient que Monseigneur Barrigah et ses collaborateurs ont oublié qu’il y a une malversation concernant ces produits ».
Il se raconte que le prélat a plusieurs fois cherché à rencontrer M. Idrissou Akibou pour en savoir davantage sur la gestion qui a été réservée à ces fonds. Mais en vain.

Le Directeur de l’Administration pénitentiaire, magistrat de son état, qui aurait fait main basse sur les comptes, aurait refusé de rencontrer Mgr Nicodème Barrigah et les responsables de l’OCDI. « Depuis 2014, une vingtaine de courriers ont été envoyés à l’Administration pénitentiaire pour demande d’audience. Mais Idrissou Akibou n’a jamais répondu favorablement à la demande de Mgr Barrigah. Il ne veut pas s’expliquer sur le problème parce qu’il sait que le rapport qu’il a présenté à la presse était faux et que des millions ont disparu sans raison », a pesté notre interlocuteur qui ajoute par ailleurs que « c’est un véritable commerce qui entoure cette affaire de concert ».

Source : L’ALTERNATIVE

Publier un Commentaire