Societé

Droits de l’Homme au Togo : Les meilleurs acteurs distingués le 18 décembre à Lomé

 

pnud 1

Les acteurs œuvrant pour la promotion des droits de l’homme au Togo font un travail remarquable. Et c’est une évidence. Ils méritent à ce titre d’être encouragés pour inciter d’autres à s’engager sur la même voie.

Organisations de défense des droits de l’homme, institutions d’Etat et médias seront donc distingués à l’occasion de la toute première édition de la « Nuit des droits de l’Homme ». La soirée de récompense étant prévue le 18 décembre prochain à 18h dans la salle des cérémonies de l’Ecobank ETI à Lomé.

Initié par le Collectif des Associations contre l’Impunité au Togo (CACIT), l’évènement qui se veut annuel, a été lancé jeudi dans la capitale togolaise en présence de Mme la Représentante Résidente du PNUD, Khardiata Lo Ndiaye .

Organisé en collaboration avec l’Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG) avec l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD),  il se situe dans le cadre de la commémoration ce 10 décembre 2015, de la Journée internationales des droits de l’Homme.

A en croire Spero Mawulé, le président du CACIT, la « Nuit des droits de l’Homme » vise à encourager les structures dont les activités ont un impact positif sur la situation des droits de l’Homme au Togo ». En même temps, il sert de vitrine pour assurer une plus grande visibilité de leurs activités menées au Togo.

A travers cet événement, souligne ce dernier, « la  société civile togolaise elle-même entend porter haut la problématique des droits de l’Homme au Togo et promouvoir la reconnaissance du travail de valeureux hommes et femmes engagés pour son effectivité ».

En procédant au lancement officiel de cette prestigieuse Nuit, le ministre de la Justice, qui s’est fait représenter à la cérémonie, a cité les propos de l’écrivain Montesquieu selon lesquels : « Toute société dans laquelle la garantie des droits de l’homme, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution ».

« Dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’Homme, nous avons réalisé des progrès », s’est-il réjouit avant de souligner  que « nous ne devons pas en rester là car la vie est comme une bicyclette, et il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ».

Se félicitant de l’initiative du CACIT, le ministre de la Justice a indiqué que le gouvernement  note avec satisfaction qu’il existe dans notre pays, une société civile effectivement engagée pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit au Togo ».

Selon les organisateurs, pour cette première édition, au total neuf (09) catégories d’acteurs ont été identifiées  à savoir : droit à la vie, droit à la santé, droit à l’alimentation, droit à un environnement sain, droit à une justice équitable, droit des enfants, droit de la femme, droit des détenus, média engagé dans la promotion des droits de l’homme (radio, télé).

Dans chaque catégorie, 3 acteurs seront nominés dont un sera primé lors de la cérémonie de récompense au cours de laquelle les lauréats recevront à titre honorifique, des trophées.

« Notre appui à cette initiative se justifie par le fait que nous la percevons comme une grande opportunité de regrouper  une fois l’an l’ensemble des acteurs œuvrant à la réalisation des droits de l’homme au Togo, d’identifier les opportunités de synergie d’actions entre le différents acteurs, de promouvoir la culture de l’excellence au sein de ses acteurs, de célébrer enfin l’engagement d’hommes et de femmes de tous âges,  qui par leur actions connues  ou inconnues, menées  à Lomé, dans les autres villes ou dans les hameaux les plus reculés du Togo », a justifié pour sa part la Représentante Résidente du PNUD, Khardiata Lo Ndiaye

Pour participer donc à l’événement, le principe est simple. Il suffit d’envoyer un mail de manifestation d’intérêt à l’adresse mail suivante : nuidh@gmail.com

Plus d’infos : (00228) 22 36 00 84 ; 91168448 ; 91845187.

Publier un Commentaire