Jeunesse et emploi

Ecole Supérieure des Affaires : On travaille mais on s’amuse aussi !

DIGITAL CAMERA
Les fêtes de fin d’année s’annoncent sous de belles couleurs à l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA). Vendredi soir, une grande soirée de spectacle s’est tenue sur l’esplanade de l’ESA Agoè, située dans la banlieue nord-ouest de Lomé, et a réuni  des centaines d’étudiants, du corps enseignant ainsi que les membres de l’administration.

Durant des heures, des artistes du gospel se sont succédé sur le grand podium dressé pour l’occasion pour louer et glorifier l’Eternel pour sa miséricorde et ses bénédictions tout  au long de l’année qui s’achève dans quelques jours.

Chants et danses repris en chœur par un public de beaux jours, ont agrémenté cette soirée dédiée à la culture de l’excellence. On notait la prestation du groupe « La Voix ointe », celle de Chantre Moutité et de Bobby Dream, un étudiant de l’ESA, un artiste en devenir. L’humour était également au rendez-vous avec une bonne dose de blagues sévies par Gogoligo et Alex.

Les jeux-tombola, c’est l’autre moment fort de cette soirée spectacle ayant permis aux étudiants de remporter des lots de prix mis en jeu par la direction de l’ESA dont deux motos enlevées respectivement par Souleymane Loukman, étudiant à ESA Agoè et Djato Diane, étudiante à ESA Super Taco.

Des bourses, des lecteurs DVD ainsi que des Smartphones ont également été emportés par des étudiants toutes filières confondues.

En inscrivant des activités extra-scolaires dans son programme de formation, l’ESA forme non seulement des élites de demain mais aussi des jeunes gens ouverts d’esprit sur le monde. Et c’est ça aussi qui fait la force de cette école de formation qui se classe parmi les meilleures universités privées du Togo et de la sous-région.

Une école qui offre des débouchés sur le marché de l’emploi et qui s’ouvre sur le monde grâce à ses multiples partenariats avec d’autres au plan continental que mondial.

« L’ESA aujourd’hui le seul établissement d’enseignement supérieur au Togo, privé comme public, dont les diplômes sont à la fois reconnus par l’Etat togolais, certifiés ISO et reconnus par le CAMES », a réaffirmé en marge de la soirée, Dr Charles Birregah, président fondateur de l’ESA.

Se prononçant sur les objectifs qui sous-tendent l’organisation d’une telle manifestation, ce dernier a indiqué que  « c’est une occasion pour eux de laisser un peu les cahiers. On a embrassé le chemin de la joie, de l’humour, du rire. C’est aussi ça l’ESA, In god we trust. Comme quoi, à l’ESA, on travaille mais on s’amuse aussi et c’est aussi une manière de souhaiter bonnes fêtes de fin d’année à ses étudiants et leur souhaiter une bonne année scolaire ».

 

 

Publier un Commentaire