Societé

Noël pour les enfants des portefaix : Joyeuse fête avec Me Molgah Kadjaka !

AAVOED ok

Lors de la fête de la Nativité, ce ne sont pas tous les enfants qui sont entourés par de grandes familles merveilleuses et dont les tables sont garnies. Certains n’ont rien à manger et d’autres n’ont pas de quoi à se vêtir et parfois sont envahis d’une grande tristesse ou encore assiégés par la solitude. Et dans le lot, l’on retrouve parfois et malheureusement les enfants des portefaix. Ces mamans et jeunes filles abattent un travail titanesque mais leurs conditions de vie et de travail demeurent peu enviables.

En vue donc de permettre à ces enfants d’avoir un repas digne de Noël, Me Françoise Molgah Abougnima Kadjaka a procédé mardi 22 décembre 2015 à la distribution des vivres à une centaine de femmes portefaix du Grand marché de Lomé. Les kits alimentaires sont composés de riz, bidons d’huile, de paquets de spaghettis, des boîtes de sardines, etc.

Cette action qui est à sa seconde édition cette année, est à mettre à l’actif de l’Association Aide et Action à la Veuve, à l’Orphelin et à l’Enfant Déshérité (AAVOED), laquelle est présidée par Me Abougnima Kadjaka et entre dans le cadre de la réalisation des objectifs en faveur des couches sociales défavorisées du Togo.

Justifiant ce geste « noble », la présidente de AAVOED, l’a résumé en ces termes : « Un peu de vie, un peu de vivres ». Et de soutenir que « les moments de fête sont des moments de désarroi pour les familles qui sont démunies ».

« Nous avons songé à venir en aide aux femmes portefaix par rapport à la précarité dans laquelle elles vivent au marché. Cette action que l’association a faite vient aider ces femmes à offrir un petit repas à leurs enfants le jour de Noël. L’action est donc dénommée Noël pour les enfants des portefaix. C’est la 2ème édition, parce que quand nous venons au marché, c’est elles qui nous aident mais contre une modique somme , a expliqué l’ex présidente de la Chambre des notaires du Togo.

Se prononçant sur le choix des portefaix, elle a souligné que « ces dernières sont venues de très loin, elles n’ont pas d’habitation, elles vivent au jour le jour, au gré de la santé. Nous nous sommes dit que pour leurs enfants, leur Noël de cette année ne doit pas ressembler à leur quotidien ».

Don de kits scolaires aux élèves orphelins pour encourager l’excellence dans la préfecture de Doufelgou, la remise de kits à 30 enfants des coopérateurs qui sont des handicapés moteurs, des non-voyants et des lépreux dans la même préfecture ; remise de kits à 40 orphelins parrainés des cantons de Pouda et Massédéna ; des kits scolaires octroyés à 35 élèves orphelins parrainés du canton de Siou, voilà entre autres actions menées en septembre dernier par cette jeune association.

A chaque cérémonie de remise de ces dons dont la valeur est inestimable selon la donatrice, la joie des bénéficiaires a toujours été palpable. Les efforts de l’AAVOED sont louables et méritent d’être soutenus pour la bonne cause. Avis donc aux bonnes volontés et aux sociétés de la place.

 

 

Publier un Commentaire