People - ShowBiz

TOOFAN : 10 ans déjà, un méga show le 20 décembre à Lomé !

Toofan

L’information qui suit est publiée par nos confrères de Ici Lomé. Du « Ogbragada » au « Gweta » passant par « Cool Catché », de grands concepts nourris de styles de chorégraphies exceptionnelles ont couronné le parcours de ce duo.

Affectueusement appelés « Fils du vent » par les mélomanes, Master Just et Barabas promettent un show inédit au stade omnisport de Lomé ce 20 Décembre. Dix ans de carrière musicale, c’est énorme. Beaucoup de travail et de sacrifices quand on connaît les difficultés qu’éprouvent les artistes togolais à faire valoir leurs talents. Ils ont dû mériter leur succès.

Sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévisions nationales, des bandes annonces donnent un avant-goût de l’ambiance au rendez-vous ce 20 décembre.

Lancés à trois en 2005 avec ogbragada, All one qui évolue en solo aujourd’hui du côté de l’Allemagne s’est très tôt désolidarisé de Master Just et Barnabas.

Ces derniers n’ont pas baissé les bras, enchaînant d’ailleurs les succès qui ont fait vibrer les scènes à travers les capitales africaines, européennes et même américaines.

Prix de la meilleure chanson de l’Afrique de l’Ouest, aux Kora Awards dans la catégorie Meilleur Espoir Africain, Kundés d’Or dans la catégorie Meilleur Artiste de l’Afrique de l’Ouest devant Dj ARAFAT, nominés au MTV Music Awards, ils ont raflé plusieurs trophées en dix ans seulement, se dressant en véritables ambassadeurs du Togo dans les grandes instances de musique à travers le monde.

Cependant, le succès n’a guère tué leur modestie et leur humanité. Avec le style et le look à la pointe, les enfants de Tokoin séminaire ne souffrent d’aucune contestation en leur pays. En 2012, ils sont nominés messagers de l’UNICEF au Togo avec un clip « le lavage des mains, un geste qui sauve ».

Près de 40 000 Togolais de tous bords font le déplacement du stade de Kégué en Août 2012 pour suivre l’apothéose d’une tournée nationale qu’ils avaient entreprise deux mois plus tôt avec à l’appui la finale d’une compétition du meilleur danseur « cool catché ».

Pour le concert du 20 décembre, les fans sont dans la crainte d’une insatisfaction. « Pourquoi le stade omnisport » ? se demandent les uns, et les autres de renchérir : « combien de personnes peut contenir ce stade alors qu’une foule à la hauteur de dix ans des Toofan est annoncée » ?

Déjà, les fils du vent sont annoncés pour représenter le Togo dans la catégorie « Meilleur groupe africain » au Kora Awards le 20 mars 2016 en Namibie avec Eugène Ablodévi qui vise le trophée de meilleur artiste gospel masculin.

« Encore hein, toujours hein », c’est Toofan et c’est toujours le début du commencement, dix ans après.

Publier un Commentaire